Rock Stranger

Au détour de la plage d’Ostende, d’étrange objet se laisse découvrir juste avant la grande jetée, au niveau de la Zeeheldenplein. Sculptures ou objets non identifiés tombés pile sur cette place, leur couleur rouge vive est visible d’assez loin et très reconnaissable encore le sable, les immeubles et le ciel bleu ou gris des temps passagers.

Bien souvent considéré par les médias flamands comme l’endroit le plus laid de Belgique, cette œuvre, sorte de finalité pour l’artiste Arne Quinze, a tout d’abord été pensée en 2011 pour l’ouverte de la galerie digitale Beck’s Green Box Project, où le concepteur l’avait destiné à être posée sur la Statue de la Liberté. Celle-ci était visible sur l’application Apple pendant un bon moment.

C’est par la suite qu’elle est réellement édifiée à Ostende en 2012, critiquant, via cette œuvre, l’uniformisation de l’urbanisme, apporte un côté très coloré face à des places très neutres et grises. La ville quant à elle, lors de la rénovation des digues, avait de grandes ambitions; elle voulait faire de cette place un véritable hotspot, un lieu reconnaissable où les gens pouvaient se rassembler face à la mer. Première installation en métal de l’artiste donc, après le controversé “The Passenger” qui avait failli s’écrouler à Mons, et s’étendant sur un diamètre de cent mètre, elle fait partie intégrante de la Triennale d’art contemporain de la côte Belge; Beaufort 04. Elle fut d’ailleurs illustré à l’huile par l’artiste-peintre Belge Yasmina Van Hove.

Ostende, considéré par beaucoup de Belge comme un bout du monde, où une multi société se crée petit à petit. “Rock Stranger” fait partie intégrante de cet état d’esprit, une chose étrange qui apparait là où on s’y attend le moins, comme d’étranges formes écouées de la mer. Un sujet que l’artiste voulait toucher; la migration, ce qui est le point de dépars de beaucoup de ses œuvres. Ici l’objet “extraterrestre” face à un lieu du quotidien et nous pose d’ultimes questions:

  • Que ce passe-t'il si un élément étrange apparait dans mon environnement?
  • Comment réagir face aux objets insolites soudainement arrivés dans mon quotidien?
  • Qui est réellement l'étranger, l'objet ou le passant? 
    

© Les photos présentes dans cet article sont protégés par le droit d’auteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *