Army Trucks

Accessibilité
95%
Dangerosité
50%
Etat
75%
Intérêt
75%
“Le propre du militaire est le sale du civil.” Boris Vian

Bien nombreux dans les pays de l’Est et en Allemagne, les véhicules militaires laissés à l’abandon se font quand même rares dans les pays Francophones, ou il faut bien chercher pour en trouver quelques uns, par exemple Lost Tank était resté inconnu pendant pas mal de temps avant que des explorateurs tombent dessus par hasard.

DÉCOUVERTE

Ce lieu demanda quelques temps de recherche, mais il se trouvait bien plus près qu’on ne le pensait. Sur un ancien terrain de stockage près de voies ferrées, ces camions étaient à la vue de tous sans pouvoir quelque peu bouger. Malgré ça, des traces de passage de véhicules demeuraient, et la plupart des véhicules étaient encore en assez bon état.

EXPLORATION

Après une entrée assez simple qui était gardée par une Citroën XM, le terrain se révélait directement. Un grand nombre de camions militaires et quelques uns différents, comme un ancien camion de pompier Belge, ou des remorqueuses.

On retrouvait principalement des camions Belges et Français mais il y avait aussi un bon nombre de véhicules des Nations Unies (UN) reconnaissables par leur couleur blanche typique et leurs inscriptions.

Peuplé principalement de camions de transport de troupes, on retrouvait aussi des camions-grue et aussi des citernes. On pouvait très bien tomber sur des Renault TRM 2000, un Mercedes 1113 spécial pompier, un très grand nombre de Renault G290, des Magirus Deutz 310 utilisés pour les citernes, quelques Mercedes 1017, des Berliets GLR, un énorme Saurer 6DM, un petit nombre de Man 11.136 et bien d’autres. Pas mal d’entre eux étaient montés sur les remorques de camions plus imposants, ce qui donnait une dimension très spéciale au lieu, toujours entouré de camions, même quand nous levions la tête.

IMPRESSION

Assez rare, ce genre de lieu fascine toujours pour ce qu’il renferme, bien qu’il n’y avait ni tanks ni jeep ou petits véhicules militaires, il était tout de même impressionnant de voir une telle collection immense laissée au dépourvu. Complètement à la vue de la route et de la voie ferrée, il se remarque très facilement, et la discrétion à l’intérieur est assez compromise. Néanmoins, la visite se fait assez tranquillement et la plupart des camions étaient ouvert, ce qui laissait entrevoir la difficulté assez ample de conduire un tel engin. Bien vaste, l’exploration ne fait que durer à force de découvrir de nouveaux véhicules parfois, même l’hiver, cachés sous d’épaisses couches de ronces.

Merci à Corentin. 

© Les photos présentes dans cet article sont protégés par le droit d’auteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *