Back to the 90’s

Accessibilité
100%
Dangerosité
0%
Etat
70%
Intérêt
55%

« Le centaure moderne : la moitié d’un homme et la moitié d’une voiture de sport. »

Les routes qui se perdent dans les bois nous réservent toujours de bonnes surprises, ici, le cas ne déteins pas, un ancien restaurant en ruine avec peu d’intérêt détient sur son terrain plusieurs véhicules GT, grosses berlines et vans cachés dans les ronces et lierres.

DÉCOUVERTE

Le restaurant a été repéré il y a bien longtemps, mais ne suscitait que très peu d’intérêt, vu la ruine qu’il représentait… Encore fallait-il savoir que ce lieu renfermait une petite collection de véhicules assez originaux.

HISTOIRE 

Il est très difficile de retracer l’histoire d’un tel restaurant, surtout quand son nom est introuvable, c’est pourquoi nous pouvons nous tourner sur les différents modèles d’automobiles présents ici; outre la mal aimée Ford Probe envahie par la végétation, qui était accompagnée par une Toyota Celica T16 1,6 GT en mauvaise passe… Plus loin, après être passé devant un Combi jaune devenu invisible grâce aux ronces, une 306 et un Chrysler voyager devenus pot de fleur, nous pouvions observer une étrange cousine des Mercedes, la Daimler XJ 40 qui commençait à souffrir du pillage…

Le reste du terrain qui était assez difficile à pratiquer à cause des plantes envahissantes omniprésentes et culminant à plus de deux mètres, trois à quatre autres voitures y étaient enfuient, dont vraisemblablement, une Mercedes 280 CE 4-Speed. Nouvelle exploration qui sera effectuée peut-être en hiver…

IMPRESSION

Spot fait par deux fois, dont une par hasard, je ne m’attendais absolument pas à voir de telles autos laissées pour compte dans un tel terrain non clôturé au bord de la route… Habituellement, on tombe sur des classiques comme les 2CV ou DS mais ici, c’est bien des modèles rares qui se présentaient à nous. Finalement, ce fut une belle et bonne surprise malgré un temps assez gris et pluvieux lors de l’exploration.

© Les photos présentes dans cet article sont protégées par le droit d’auteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *