Child’s Dream House

Accessibilité
50%
Dangerosité
50%
Etat
60%
Intérêt
70%

« Si vous ne pouvez pas le faire bien, rendez-le beau. » Bill Gates

Quel mystère renferme cette maison? Un ingénieur informaticien ayant perdu son fils prématurément? ou un nostalgique qui a voulu recréer la chambre de sa jeunesse? ou tout simplement un collectionneur? Il y a clairement deux époques qui se succèdent dans cette bâtisse, entre les jouets de la fin des années 1950 et le matériel informatique des années 90. On pourrait croire à un petit musée conçu sur la vie d’un tierce personnage.

DÉCOUVERTE

Découverte par hasard depuis Earth, je n’avais pas un grand espoir de ce que j’allais découvrir dans cette maison. Mais en vain, elle était bourrée d’objets et principalement, de matériel informatique des nineties au rez-de-chaussée. D’après ce que j’ai pu remarquer, elle porte un autre nom « Maison Panema » mais il existe presque aucun reportage photo de cette bâtisse.

HISTOIRE

Cette maison est un véritable musée sur la vie de son occupant, à ce qu’elle laisse paraître.

Datant des années 1930, un peu à  l’extérieur de la ville, elle a, auparavant appartenu aux parents du dernier propriétaire. Il y a vécu de sa plus tendre enfance jusqu’à sa mort dans les années 1990.

Tout commença pour lui à la fin des années 1950 début 1960, où il avait une vie plutôt heureuse et sans problème, comme en témoigne les nombreux jeux en bois et jouets de construction de type Lego. Avec l’âge, il commença à s’intéresser aux occupations classiques des ces années, l’automobile, les voyages spatiaux, la bande dessinées et surtout la musique.

Courant années 1960, il se mis complètement à la musique sans pour autant délaisser ses passions d’enfance. Économisant l’argent que ses parents lui donnait pour une platine vinyle et une guitare, il se fit plaisir et pour cette dernière il opta pour un instrument des plus originaux; un kabosy de Madagascar qui lui permettait, pendant ses heures libres de jouer de l’instrument en regardant à travers la fenêtre la vie qui défilait.

1528750443-igp4019.jpg

Il vécu toujours avec ses parents, et n’eut jamais une vie très riche en terme de flirt et d’amour. Pendant les années 1970, il s’orienta dans l’informatique « moderne » pour au final se consacrer complètement à cette nouvelle passion. C’est pendant cette même décennie qu’il perdit son père, et qu’il dû s’occuper de sa mère qui se laissait mourir à petit feu face à cette perte qu’il l’impacta fortement. Une vie dure et peuplée d’antiquités informatiques pour nous s’ensuivit pour lui, sans jamais fricoter avec des amis ni de femmes, il n’était là que pour sa mère et l’informatique, allant du codage à la réparation en tout genre, il travaillait d’ailleurs pour une petite entreprise non loin de là pour qu’il puisse toujours rentrer assez tôt.

1528750590-igp4024.jpg

Un triste jour d’hiver de la sombre année 1989, ce fut le drame, alors qu’il rentrait du boulot fatigué, il retrouva sa tendre mère assise, dans le fauteuil rouge de la salle à manger, dans un sommeil éternel. Il ne s’en remit jamais. Ce fut pire drame que lorsqu’il avait perdu son père, la seule femme qu’il avait jamais aimé, la seule qui s’était occupé de lui pendant tant d’années. Pendant les deux années qui suivirent, il s’isola complètement du monde extérieur s’orientant seulement dans des programmes mystérieux qu’il passait son temps à coder et à concevoir, mais pour qui et pourquoi?

1528750743-igp4026.jpg

Depuis l’année 1999, cet homme a disparu et plus aucune autre personne n’a entendu parler de lui, il s’est volatilisé du jour au lendemain en laissant sa maison telle quelle et une bonne centaine de disquette et disque-dur dans des cartons à l’abandon sans que personne ne s’y intéresse vraiment. Un autre détail étrange surprend. Sa chambre est toujours resté la même depuis sa plus tendre enfance…

L’EXPLORATION

Après avoir escaladé la fenêtre menant à la salle à manger au fameux fauteuil rouge, nous nous sommes d’abord dirigé vers la petite cuisine qui présentait encore un très vieux chauffe-eau. Juste sur la gauche, une petite cours était ouvert à nous, ce qui nous laissa la voie jusqu’au garage qui renfermait une Ford Escort 1.3c de 1989 en assez bon état, les plaques d’immatriculation avait été auparavant enlevée mystérieusement.

On a poursuivi la visite par la visite de l’étage, qui nous a réservé pas mal de bonnes surprises, premièrement, dans la première salle une fois monté l’escalier, nous avons trouvé une vaste chambre de vieille dame en assez mauvais état, celle-ci menait directement à une petite pièce très abîmée possédant un landau des années 1950.

1528750443-igp4011.jpg

De l’autre côté de l’escalier, on y trouvait la chambre de ce fameux homme, une chambre qui semblait être celle d’un enfant, peuplée de beaucoup de magazines, une collection entière de vinyles accompagnés de sa platine bien vintage et une petite collection de jeux de construction anciens comme des Legos.

La visite pratiquement fini, on explorait une dernière pièce à l’avant de la maison qui était rempli d’ordinateurs, disquette et disques dur. Il faut dire que les couloirs aussi en était remplis. De quoi organiser un véritable musée sur l’informatique de la fin du XXe Siècle. Il y avait aussi un recueil pour programmeur rempli de citations de Bill Gates.

1528750686-igp4029.jpg

IMPRESSION

Lors de l’exploration, j’ai été grandement étonné par le potentiel de cette petite maison qui était resté pratiquement intacte. Il y avait une multitude de choses et d’objets de la vie de son propriétaire, et à vrai dire, il est rare de visiter l’ancienne maison d’un programmeur, surtout qu’à première vue, elle ne dégage pas du tout cet effet. Elle nous semble surtout comme un petit musée sur sa vie principalement orienté sur sa jeunesse assez florissante.

J’étais parti sur le postulat que cette maison ne possédait pas réellement d’intérêt et il faut bien avouer que je me suis bien trompé. Une bien belle exploration remplie de surprises.

© Les photos présentes dans cet article sont protégées par le droit d’auteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *