Couvent des Ecoliers

Accessibilité
95%
Dangerosité
75%
Etat
35%
Intérêt
55%

“Si le christianisme avait été une nouvelle école de pensée, cette école serait fermée depuis longtemps.” A. Frossard

Qui croirai que, derrière cette façade blanche, il s’y cache une semi-mine d’or de l’éducation? Une ancienne école privée catholique complètement laissée aux affres du temps et des vandales qui peuvent y accéder comme dans un moulin… Le lieu est certes, abandonnée et dans un très mauvais état, mais il réserve beaucoup de surprises et d’objets laissés là sans que personne ne les vole.

DÉCOUVERTE

J’ai beaucoup cherché cette école pour découvrir ses secrets, sa localisation, ce qu’elle réservait… Et pourtant, après quelques indices, elle se trouvait plus près de ce que je ne pensais et au final ce ne fut pas, et de très loin, une exploration grandiose par rapport à ce que j’avais pu imaginer.

 

HISTOIRE

Fondé en 1858 par des religieuses Belges, le couvent St ██████ devint très vite une école de fille, puis dans les années 1930, une école privée mixte allant de la maternelle à la primaire. On y enseignait le Néerlandais, le Français, l’Allemand, et l’Anglais, ainsi que la musique et le dessin artistique.

Pendant la seconde guerre mondiale, beaucoup d’action contre le Nazisme et la Gestapo eurent lieu dans cette école, notamment douze enfants juifs qui furent cachés sous de fausses identités. Depuis les années 1990, bien après son abandon, il y eu beaucoup de projets de reconversion, notamment immobiliers, ou d’entreprises, mais en vain, aucun d’eux n’eurent de réelles conséquences… L’école entre temps subit les affronts des incendies, du vandalisme, du vol, mais garda, malgré tout, un charme incomparable qui lui vaut sa beauté décrépie de lieu abandonné hors du commun.

Depuis les années 1950, beaucoup de personnes âgées ayant vécu au couvent pendant la guerre souhaite retrouver leurs anciens camarades, en vain, car ce genre de recherche reste assez difficiles dans la plupart des cas…

 

L’IMPRESSION

Explorée en plein hiver et en fin de journée, je fus assez déçu par l’aspect maussade et terne du lieu, mais par la suite, je me suis dis, qu’un tel lieu, en été ou au printemps, aurait pu réserver de bien belles surprises, car avec le crépuscule menaçant, on ne peut que manquer pas mal de choses. M’enfin, c’est un lieu tout de même bien beau à observer et visiter, on ressent une certaine tristesse et mélancolie en l’explorant, ce qui arrive de plus en plus rarement dans les spots scolaires malheureusement… Cette école dégage tout de même une vaste histoire, surtout « grâce » à la guerre, mais aussi avec ses anciens élèves qui sont encore en vie aujourd’hui et transmettent l’histoire de ce vaste couvent devenu école. Une bien belle visite, un peu décevante sur les bords mais passable. Elle réserve aussi des surprises atypiques, comme les pupitres sur le toit ou les multiples peluches et poupées présentes qui sont assez flippantes…

Merci à Loïs, Val, et Robin.

© Les photos présentes dans cet article sont protégés par le droit d’auteur.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *