Freaks High School

Accessibilité
10%
Dangerosité
60%
Etat
60%
Intérêt
55%

« J’ai été expulsé du lycée pour avoir triché pendant un examen de métaphysique ; je lisais dans les pensées de mon voisin. » W. Allen

Il est déjà rare et assez beau de trouver la moindre école primaire, collège ou maternelle abandonné, mais quand on tombe sur un lycée professionnel définitivement fermé ou oublié. C’est un trésor unique et dont on ne peut passer à côté, malgré une surveillance accrue.

DÉCOUVERTE

Pendant plusieurs mois, je suis passé devant sans vraiment me rendre compte qu’il était réellement abandonné. A vrai dire, à part ces derniers temps, il n’y avait pas beaucoup de signes annonciateurs. C’est le jour où un ami m’a parlé de cet endroit que j’ai réalisé que c’était bien celui-ci et qu’il pouvait réserver beaucoup de surprises, de peurs, et de challenge.

HISTOIRE

Ce lycée professionnel d’hôtellerie a ouvert ses portes en 1969 avant tous les autres lycées hôtelier de maintenant et a accueillie un petit nombre d’élèves devenus des personnalités dans le monde de la gastronomie. Il eu un passé plutôt glorieux dans l’éducation internationale, mais jamais de faits réellement marquant ou ressassés dans les médias.

Abandonné depuis 2016 suite au déménagement de l’établissement, il reste assez peu connu mais bien squatté et visité par les tagueurs, qui s’en donnent à cœur joie pour remanier à leur façon la décoration général de ce lycée devant un véritable repère de monstres graphiques allant des plus belles fresques au tag de blase le plus ridicule.

L’EXPLORATION

L’exploration commença par l’aile administrative qui ne présentait que peu d’intérêt.. seuls quelques meubles de toilettes et pièces n’était présente…

Nous poursuivîmes par la partie gastronomique du lycée. Malheureusement, la grande partie de ces pièces au rez-de-chaussé étaient complètement vides, et ne présentait qu’un intérêt lumineux au niveau des couleurs qu’elles exposaient dans la partie Nord du bâtiment.

En poursuivant dans la laissée du corridor, nous nous retrouvions dans le hall principal du lycée, qui était assez sobre et classique, sans grande prétentions, avec plusieurs accès aux autres ailes ainsi qu’aux escaliers menant, soit au secrétariat, soit aux salles à l’étage. Seul un détail a attiré mon attention, c’était les photos « d’urbex » présentes sous les vitrines d’exposition provisoire de la vaste salle, qui présentait simplement des locaux industriels vides.

Etant donné que la partie secrétariat ne présentait vraiment aucun intérêt, nous sommes passé directement au premier étage, qui nous présentait des classes plutôt classiques et sans grand intérêt. Seules quelques unes montraient des traces d’anciens cours, comme d’anciennes cartes de Géographie ou d’anciens tableaux noirs complètements tagués.

Passé l’étage suivant, nous nous sommes retrouvé dans des salles pour le filière pro coiffure, ce sont, biensûr, celle qui nous ont le plus marqué car elles dégageaient le plus de nostalgie et une bonne dose de flippe, bien qu’après la chose a été bien plus intensifiée.

Le dernier étage était la zone des internes, l’intégralité du palier était peuplé de chambres à quatre ou cinq complètement vides, mais présentant bien plus de tag magnifiques que les autres étages. Il y avait d’ailleurs une chose intéressante à remarquer, dans les toilettes/salle de bain, c’était l’état chacun d’eux, le premier sur lequel on est tombé, tous les lavabos était complètement retirés et à terre, mais par contre, celui du fond, il était dans un état carrément correct, ce qui donnait un contraste complètement différent mais vraiment intéressant..

A la fin de l’exploration, nous avons voulu terminer par les appartements de professeurs, mais le problèmes, c’était que beaucoup de signes nous montraient qu’ils étaient vraiment squattés, matelas, couvertures, etc… Ce qui a raccourci un tout petit peu notre exploration.

Nous n’avons pas exploré (de jour) le gymnase du lycée mais nous le réservons pour une prochaine visite, quand les gardiens n’y prêterons pas attention.

L’IMPRESSION

Bien qu’il parait extremement connu, cet ancien lycée, bien qu’avec tous ces tags, reste très peu connu dans le monde de l’urbex, au point de ne pas porter de réel surnom. En se compliquant, ou en jouant sur la sécurité, l’accès est quasi impossible mais en passant par l’extérieur tout devient simple tôt le matin. La plupart du rez-de-chaussé de chacun des bâtiments sont plongés dans le noir à causes des plaques de bois, ce qui gâche un peu le début de l’exploration, mais en poursuivant aux multiples étages, la lumières nous donne un contraste très intéressant et beau, surtout le matin à n’importe quelle saison.

Bien qu’il parait très chargé en vandalisme, ce n’est qu’un aspect indirect du lieu en lui-même, en vérité, il est très intéressant et nous révèle pas mal de chose sur la vie de lycéen pro, qui malheureusement trop critiquée. A part ça, c’est une superbe visite.

Merci à Mr Panda pour l’exploration!

© Les photos présentes dans cet article sont protégés par le droit d’auteur.

1 commentaire sur “Freaks High School

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *