Green World

Accessibilité
100%
Dangerosité
20%
Etat
70%
Intérêt
55%

« Tout n’est pas si vert, mais tout est impressionnant de nature et de décrépitude débutante… »

S’éloigner du chemin, c’est parcourir le mystère, explorer l’inconnu, et se frayer un chemin parmi les arbres. Pour trouver ce lieu si atypique, c’est ici notre but, car il est loin d’être à la vue de tous… Et flanche complètement avec l’atmosphère du parc où il se trouve…

DÉCOUVERTE

Encore un lieu assez connu dans le monde de l’urbex, mais celui-ci est passé bien plus subtilement malgré son aspect très original. Complètement perdu au fin fond d’un vaste parc, seul un triste sentier y mène. Et les seuls compagnons que nous avons sont les oiseaux et les grenouilles qui animent le lieu.

HISTOIRE

Au delà des limites des sentiers du parc, se trouve un endroit, une ancienne dépendance reconvertie en petit bassin et écuries… Une fois le portail passé, on se retrouve directement dans la vie passé d’une ferme flamande de loisirs.

Ce corps de ferme, originellement construit entre 1865 et 1890 était à la base la résidence du gardien puis est devenu, peu de temps avant le XXe siècle, les écuries, observatoire et volières disposés autour d’une cours où la végétation était jadis florissante. Tout était dans un style flamand, allant jusqu’au toit décoré de tuiles rouges et noires décorées. Au sud de la dépendance se trouvait une petite chapelle cachée parmi les arbres, ainsi qu’une, inaccessible le jour de notre exploration, dans l’aile nord.

Le tout devait servir d’emplacement pour des petites boutiques tout autour de la cours, ainsi que d’ateliers avec des chevaux, et un petit bassin rempli de grenouilles où les très jeunes enfants pouvaient s’y balader dans le petit bateau jaune. Malheureusement, seul le parc tout autour fut ouvert au public, et le baron qui repris le château non loin de là, ne continua pas son projet pour la dépendance… Le tout est abandonné depuis peu de temps alors qu’il avait été repris en 2009.

L’IMPRESSION

Malgré qu’il soit vide, ce lieu est très beau à voir, surtout quand il y a un beau soleil d’automne qui enjolive le lieu. L’endroit est une petite aventure, qui commence tout d’abord par la courte exploration de la petite chapelle à 200 mètres de la dépendance, puis par le corps de ferme qui renferme différentes choses atypiques pour ce type de bâtiment. Bien-sûr son cœur est la volière avec le bassin, mais aussi, malheureusement ce qu’on a pas pu faire, la seconde chapelle dans l’aile nord. Entre deux, plusieurs écuries, dont une toute petite, qui devait loger un seul cheval, se présentant comme une petite maison des Pays-Bas, avec un beau mur blanc et de grandes fenêtres peintes en rouge, le tout en intérieur. Bref, un très beau lieu à explorer quand le ciel bleu est à son apogée.

© Les photos présentes dans cet article sont protégés par le droit d’auteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *