Maison du Démon

Accessibilité
70%
Dangerosité
20%
Etat
40%
Intérêt
50%

Quel mystère plane sous le toit de cet ancienne maison? qui sait? qui a inscrit tous ces signes démoniaques? qui a eu la faculté d’abandonner une si belle auto?  remplie de choses incomprise elle s’instaure fièrement à la rue, mais renferme des choses bien glauques, et ceux depuis près de 25 ans.

DÉCOUVERTE

On se méfie souvent du bouche à oreille, mais quand cela marche réellement, la confiance augmente, et je remercie mon contact et cette maison pour ça, car je pense bien que dans le milieu, ça arrive très rarement.

 Aussi appelée Poltergeista ou Maison Simca. Sinon oui, c’est étonnant de se dire qu’on est passé des centaines de fois devant sans vraiment se rendre compte qu’on avait un trésor d’exploration près de chez soi. C’est vrai aussi que la façade porte à confusion, car elle est en bon état, et ne présente (fort heureusement) aucun graff, seul ses volets (comme d’habitude) pouvait nous mettre la puce à l’oreille… et encore; et il faut dire aussi que les alentours sont peuplé de trois ou quatre maisons de ce genre (qui seront probablement présent d’ici peu dans de nouveaux articles).

HISTOIRE

Je ne peux pas vraiment dire grand chose sur son histoire. Auparavant un petit magasin d’une famille assez bourgeoise (nous ignorons encore ce qu’il vendait) Abandonnée depuis la fin des années 1980, elle est resté un bon nombre d’années après ça sans bouger d’un poil, à prendre peu à peu la poussière. Découverte en 2013, mais intact jusqu’en décembre 2014 où on recense un début d’activité, des symboles sataniques commence à apparaître (666, Pentagramme, Hexagramme… Un petit récapitulatif des symboles sera présent en fin d’article juste pour le plaisir) et s’en suit la multitude de modification de place au niveau des meubles, qui laisse penser de plus en plus que la nuit, cet endroit est squatté, mais par des personnes qui ne viennent pas là pour n’importe quoi, pas juste pour passer la nuit.

Mais jamais il n’y a eu d’autre saccage, rien de cassé, rien de volé, tout reste toujours dans cette maison. Certes, il y a des modifications de places, etc… mais ça reste anodin.

L’EXPLORATION

L’accès est caché mais assez facile, après la traverser par un grand parking lui aussi abandonné (d’ailleurs à première vu, il m’a beaucoup fait penser à la série The Walking Dead par son aspect et sa grandeur). Sur un des côté du jardin, tout derrière, peuplé par une forêt d’orties et ronces, un petit trou dans le grillage se présente. Une fois rentré, et après s’être avancé vers le garage, nous y rentrons. Remorque, tuiles neuves, échelles, table de travail, boîte à outils, etc… les objets classiques d’un garage d’une famille de classe moyenne, la poussière en plus. Le tour est vite fait, quelques babioles attirent notre attention, et nous repartons en direction de la maison en elle-même.

Nous nous dirigeons tout d’abord vers le hall tout à gauche, et la surprise fut stupéfiante! Une Simca Aronde Commerciale 1952 était là, à attendre désespérément une prochaine sortie. Malgré qu’elle soit envahie par la poussière, une fine couche de mousse et un peu de rouille, elle est presque comme neuve, moteur intact, portes, fenêtres fonctionnelles, rien à en redire!

Assez soucieux de devoir passer par une des fenêtres, on a tout d’abord essayé de se frayer un chemin par la porte de ce qui semblait être t’atelier, mais manque de pot, une énorme planche nous empêchait de l’ouvrir, donc le premier choix fut le bon. Nous nous sommes retrouver dans une sorte de grand garage rempli de planche de bois et de laine de verre, à droite une porte, qui laissait place à une pièce remplie de matériaux en tout genre, avec en son milieu une échelle… installée à l’envers (ou la chose pas rassurante pour monter dessus…). En haut de celle-ci se présentait une pièce, dans un désordre monstre peuplé de vieux matelas, cartons remplies de paperasse, de biblos, d’affaires pour nouveau né… et un cadre, tout droit sortie d’un film d’horreur ou d’une maison hantée. A droite, une porte, menant directement à une première chambre, dans un désordre aussi plein que la pièce précédente, avec un lit étrangement haut (à moins que ce ne soit que simplement le matelas qui fasse ça. Retour en arrière, derrière l’accès à l’échelle, une porte qui mène dans une troisième pièce bien plus grande et sur deux niveaux, mais toujours dans le même état, vieux journaux retapissant le sol, papiers, photos déchirés, crucifix, miroirs, etc… la quatrième pièce juste après celle-ci, pareil; mais juste derrière la dernière porte, un tout autre endroit s’est présenté à nous. Plusieurs dont deux qui semblait être respectivement les toilettes et la salle de bain, mais on aurait dit qu’avant d’être abandonné, quelqu’un avait essayé de les rénover, plaque de plâtre presque neuve, baignoire avec toute la plomberie prête à être installé… C’est comme être téléporté dans une toute autre maison à une époques différentes.

Au fond du couloir qui longue les chambres, un second escalier dans le même état que cette deuxième partie de l’étage, beaucoup plus rassurant et sûr celui-là! En bas, les pièces d’une maison classique avec presque tous les meubles encore debout, première salle, la cuisine, malgré qu’il n’y a plus grand chose, la gazinière, levier sont là. Mais c’est de loin que j’ai remarqué l’avant dernière salle, la plus glauque, la plus perturbante. Une salle presque vide, qui devait être auparavant un petit magasin (au vu de la grande baie vitrée), sur deux des quatre murs, des symboles sataniques par dizaine avec en plein milieu des cajots de bière retourner comme pour servir de chaise… Bien perturbant comme pièce.

La dernière salle devait être un ancien salon, grande table au milieu, énorme armoire contre le mur et un petit radiateur dans le coin où devait être avant la cheminée.

La visite se fini là.

LA FIN

C’est une maison assez énigmatique, beaucoup de mystères pèsent sur elle, pourquoi a-t’elle était abandonnée dans cet état? Qui sont les gens qui ont inscrit ces symboles? Que se passe t’il réellement là dedans? Y a t’il une présence qui pèse sur cette bâtisse? … Sur cette dernière question pourrait dire oui, mais avec beaucoup de doute mais le thème n’est pas là. Elle est intéressante dans le sens où même les maisons assez banales de la vie de tous les jours peuvent garder leur esprit tout ce temps.

IMPRESSION DE CASSANDRA

Je pense que l’impression que j’ai de ce bâtiment est semblable à celle de la majorité des gens qui l’ont visitée: on se sent mal à l’aise dans la pièce dont les murs sont couverts de signes sataniques. J’étais à la fois intriguée, curieuse et incommodée. Qui a bien pu faire ces signes? J’ai adoré cette intrigue, autant que celle des escaliers montés à l’envers. Une bien étrange maison qui nous laisse avec beaucoup de questions et peu de réponses.

© Les photos présentes dans cet article sont protégés par le droit d’auteur.

[social_warfare buttons=”Facebook,Twitter”]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *