Fort Saint Martin

Accessibilité
95%
Dangerosité
70%
Etat
30%
Intérêt
50%

« Une forteresse se dresse fièrement… cachée sous les nuages et à travers les champs »

Second réel fort abandonné exploré, il faut bien dire que par rapport au Fort de la Chartreuse, il est très différent, aucun tag présent, le lieu est préservé de ce vandalisme, mais la nature ne lui a pas fait de cadeau, il est en très mauvais état, mais elle-même lui donne une nouvelle jeunesse en reprenant ses droits.

DÉCOUVERTE

Connu depuis un certains moments, je l’ai rarement vu en reportage photographique, mais malgré tout, c’est l’un des derniers forts encore abandonné de nos jours, dans une région où il y a en a beaucoup qui ont été reconverti en musée ou en parc, même dans les petites villes.

HISTOIRE

Construit de 1879 à 1886, ce fort était un ouvrage fortifié de type « fort Séré de Rivières » de première génération, « Vauban du XIXe », il était fait de maçonneries de briques recouverte de couches de terre successives. Des fossés l’entouraient et étaient défendus par des caponnières et une artillerie placée sur des plateformes en hauteur.

Déclassé dès 1910 par le simple fait que dans cette région aucun fort n’a été modernisé au début du XXe siècle, tout armement et matériel sera donc, à cette époque, évacué vers Maubeuge ou Vincennes. En 1914, avec le début de la guerre et les Combats d’Octobre, les dépôts en attente qui avait été déposés dans les différents fort de la région ont été en partie déplacés vers Le Havre. Ce fort sera ensuite aux mains des Allemands, s’en servant comme site de garnison et dépôt de munitions.

Il sera aussi occupé, durant la Seconde Guerre Mondiale, comme dépôt d’essence. Il verra aussi se produire de macabre exécutions de civils en 1942. Il ensuite sera bombardé par les alliés en Août 1944, 2500 bombes y tombèrent.

Après la guerre, il sera utilisé comme terrain d’entrainement. Il est déclassé en 1962 et vendu à la commune en 1996, une association se chargeant de faire visiter le lieu légalement de 2002 à 2017, depuis, il semble abandonné.

IMPRESSION

On espère jamais grand chose de ce genre de fort « Vauban », bien souvent ils sont en bien piteux état et sont des lieux très dangereux à visiter. Celui-ci ne bafoue pas la règle, en grande ruine, il garde tout de même un vaste réseau de galeries encore visitables. Malgré cela, le lieu reste impressionnant, surtout l’entrée principale et les murailles extérieures garnies d’arbres florissants. L’ensemble me donnait une belle vue rouge pastel et verdoyante, baignée d’un grand soleil parfait pour l’occasion. Une belle exploration, bien que sans grandes surprises.

© Les photos présentes dans cet article sont protégées par le droit d’auteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *