Terminus (Le SK)

Accessibilité
30%
Dangerosité
50%
Etat
50%
Intérêt
60%

“Le gouffre financier”

S’il avait été construit en Belgique, il aurait pu être présenté dans “le journal des travaux inutiles” de la RTBF, mais c’est un petit réseau bel et bien Français; mais alors pourquoi n’a t’il jamais été utilisé? pourquoi reste t’il là, sous terre à prendre la poussière et des couleurs?

DÉCOUVERTE

De l’extérieur, ou depuis la rue, il n’y a pratiquement aucun signe qui nous indique qu’un SK est présent sous terre, juste une petite pyramide (qui se rapproche plus d’une oeuvre d’art) et l’ancien ascenseur bien caché par la végétation sont présent pour nous le rappeler… ce qui fait qu’il faut le connaître du bouche à oreille ou avoir vu des photos pour être conscient de son existence…

HISTOIRE

Au  monde, il n’existe que 6 lignes de SK dont 5 ont été utilisées et 1 seule encore en service de nos jours… à Shanghai.

Doté d’une technologie automatique très prisées dans les années 1990, 3 lignes ont vus le jour dans en île de France mais elles ont été des gouffres financiers pour les promoteurs car pour la plupart, soit la société a fait faillite, soit le projet a mis trop de temps à se développer et a fini par être obsolète…

Dans le cas de notre “Terminus”, le projet a été lancé en 1991 et finalisé en 1993 malgré une faillite de la société qui l’avait mis en place et une construction prématuré de cette ligne qui devait rejoindre des immeubles de bureaux qui n’existent toujours pas depuis 20 ans. Mis à part ça, ce SK a été entretenu et mis en service une fois par mois pour éviter la détérioration des cabines et des machineries jusqu’en 1999, depuis, la RATP l’a enfuis sous terre (c’est le cas de le dire) et refuse d’en parler. Rendu à l’abandon, le site ne sera pas réutilisé, obsolète et soit disant pas aux normes de sécurités en vigueur en France. Depuis, il fait le plaisir (ou déplaisir) des Cataphiles, des Graffeurs et des explorateurs urbains.

https://www.youtube.com/watch?v=p9nsG__wuQs&feature=youtu.be

L’IMPRESSION

J’ai pu voir des photos d’il y a 10 ans (2007) et ce moyen de transport était nickel, laissé et parfait dans de bonnes conditions, mais, en une dizaine d’année, ça a malheureusement bien changé, de la casse, des tags partout… c’est bien dommage pour un endroit qui devait être impressionnant à l’époque, mais il n’en est pas moins, il reste incroyable et unique, mais la forte dose de passage a fait qu’il est dans cet état… Ce fut une bonne visite malgré tout, bien sympathique.

© Les photos présentes dans cet article sont protégées par le droit d’auteur.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *