Villa KB

Accessibilité
85%
Dangerosité
15%
Etat
80%
Intérêt
60%

« L’architecture, c’est ce qui fait les belles ruines » A. Perret

Entourée de petits immeubles et maisons contemporaines, il y a une maison, perdue derrière une bonne dizaine d’arbres, de style moderniste et datant des années 1950 qui, ressemblant fortement à la Villa Cavrois, reste là, à imposer sa majesté unique dans son genre dans le coin de cette région. Et d’extérieur, paraît encore occupée.

DÉCOUVERTE

Découverte il y a plus d’un an lors d’une autre exploration, cette maison était dans un premier temps très intrigante par son extérieur d’une architecture que j’adore mais semblait réserver un intérieur peu intéressant, mais bien au contraire, une fois explorée, on en ressort plus que satisfait.

L’EXPLORATION

Une des solutions les plus simples et decontractés pour rentrer dans un jardin d’une maison abandonnée sans clôture ni portail est d’y aller au culot, et en général, comme ici, sur une rue fréquentée, ça fonctionne vraiment sans embrouille.

Une fois dans le jardin à l’arrière, à l’abris des regards, nous découvrons en réalité qu’il est vachement vaste et doté d’un trampoline bien sympathique et encore utilisable… La fenêtre du grand salon était pleinement ouverte, ce qui nous a permis d’y accéder assez facilement. A première vue, nous remarquons de suite, que l’intégralité de l’intérieur est vide et nous donne à voir seulement l’architecture intérieur, qui était vraiment esthétique, à son état brut. Le salon en lui-même, était assez simple, avec objectivement l’immense fenêtre blanchie par la condensation pour être originale. Par contre, le couloir, la cage d’escalier et le corridor de l’étage était d’une qualité architecturale, simple, moderne, et peu répandue, avec un bois brut d’un luxe modeste incomparable.

La cuisine, les autres pièces du rez-de-chaussée ainsi que l’intégralité des chambres de l’étage ne possédaient malheureusement pas un grand intérêt. Il était juste curieux, qu’une maison aussi grande possédait une salle de bain aussi petite et refermée sur elle-même.

Nous avons terminé par la cave, qui, comme toutes les caves de maisons, villas et manoirs, n’avait rien à voir avec le reste, bien plus sombre et glauque, mais possédant un vaste panel de pièces diverses.

IMPRESSION

Je suis toujours vraiment triste quand je n’arrive vraiment pas à trouver la moindre trace d’histoire ou même de date sur la construction de certaines bâtisses. Bien que cette villa portait un nom inscrit sur une plaque… elle a très mal resisté au temps et est devenue complètement indescriptible, ce qui est bien dommage car elle m’aurait aidé pour la partie historique… Bref

Cette villa fut le petit joyaux d’une journée remplie d’énormes déceptions entre gardiens, destructions et spots fermés. Premièrement, j’adore ce type d’architecture modernisme qui ne tombe pas totalement dans le contemporain dégueulasse, elle fut un vrai plaisir a explorer, et laissait voir des choses, bien que la villa vide, complètement inattendues et uniques.

© Les photos présentes dans cet article sont protégées par le droit d’auteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *