Lire la suite »Charbonnages Marcinelle

"/>
Aller au contenu

Charbonnages Marcinelle

Accessibilité
100%
Dangerosité
100%
Etat
50%
Intérêt
55%

– “au Nord, c’était les corons”…
– Nous sommes en Belgique
– oups
 
Des charbonnages, ou vestiges de puits et chevalements, il en subsiste énormément dans le Nord de la France, le Grand-Est, la Belgique et une partie de l’Allemagne, cependant, la plupart de ces “tours” sont totalement fermées, les escaliers et échelles détruites, et les puits rebouchés. Malgré tout cela, il reste bien ces deux œuvres perdues dans un petit parc de la région Carolo, encore, difficilement et dangereusement, accessible.

DÉCOUVERTE

Assez connu de cette région, ces deux chevalements restent assez dangereux bien qu’ils soient très reconnaissables et visibles. Situés au beau milieu d’un parc d’une zone résidentielle établi dans d’anciens corons typique Belge (bien qu’on peut retrouver un peu près le même style architectural à Auby).

HISTOIRE

Appartenant initialement au groupe  des Charbonnages de Marcinelle-Nord, ces chevalements était à l’origine nommés n°5 “Blancherie” avant que la société fusionne avec la Société Anonyme des Charbonnages de Monceau-Fontaine et adoptent le nom n°25 “Le Pèchon”.

Situés entre la ligne 130 Infrabel et l’atelier SNCB de Charleroi-Sud, le puit communiquait par une galerie s’étendant jusqu’à 797m en dessous du niveau de la mer avec le puit n°24 dit “Le Fiestaux”. Après la reprise, ils s’est ensuite amené à une profondeur maximal de 1 220m.

Malheureusement, c’est en 1972 que survient l’un des accidents les plus important du milieu minier Wallon avec un dégagement instantané de grisou qui causa la mort de six mineurs dans l’une des galeries nommée “Veine A”.

Je vous laisse avec des liens qui explique avec plus de détails l’historique de la Société Anonyme des Charbonnages de Monceau-Fontaine:

  • http://www.nicau.be/monceaufontaine.html
  • https://www.exxplore.fr/pages/Charbonnages-Monceau-Fontaine.php

Ainsi qu’un petit documentaire (dont je ne parviens pas à dater):

IMPRESSION

C’est toujours un grand moment quand nous découvrons un lieu aussi ampli d’histoire, plus particulièrement du passé minier de nos régions. En soi, l’exploration était impressionnante par sa dangerosité, la hauteur et le panorama que nous laissait paraitre les étages de ces chevalements, mais une partie historique aussi importante et un évènement aussi triste nous a fait réagir quant au risque qu’il subsistait à tout moment lors de ce métier difficile.

Merci à Corentin!

© Les photos présentes dans cet article sont protégées par le droit d’auteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.