Château Malaise

Accessibilité
90%
Dangerosité
60%
Etat
20%
Intérêt
35%

« Par ici la sortie… »

Contrairement à ce qu’on peut croire, il n’y a pas que les lieux trop connus, ou qui tournent dans les mauvais groupes qui sont salement saccagés, il suffit qu’il soit mal placé pour que le vandalisme local s’en charge… C’est bien triste mais c’est une réalité souvent oubliée.

DÉCOUVERTE

Découvert par hasard en scrutant certaines régions, je me suis rendu compte, par divers médias que ce château et ses dépendances était abandonné, et suite à plusieurs recherches autour de lui dans le monde de l’Urbex, je me suis rendu compte que celui-ci n’avait jamais été exploré… et en le visitant on se doute rapidement du pourquoi de la chose…

HISTOIRE

Construit vraisemblablement en 1623 par une grande famille de la noblesse Française, il fut cédé de descendant en descendant durant près de trois siècles acquérant au fur et à mesure une notoriété régionale, et faisant le plaisir, vers le milieu et la fin du XXe siècle de la population du village où il est situé, étant devenu ouvert au public pendant ce laps de temps.

Il devient, en 1988, un Hôtel-Restaurant qui est vite côté à trois étoiles au cours des années 1990. Gagnant de plus en plus de notoriété et de clients au point que l’affluence est excessive en période estivale. Malheureusement, passé l’an 2000, celle-ci laisse place à une lassitude des clients et des employés, qui finissent par le déserter d’un côté, et de l’autre par laisser paraître un service exécrable qui n’équivalait plus ses étoiles.

En 2012, suite à la mort du propriétaire, l’Hôtel est placé en liquidation judiciaire au grand damne des villageois qui voient un symbole de leur cité disparaître et ne devenir qu’un lieu clôt et vide. Depuis il fait le plaisir des jeunes, vandales et voleurs du coin, qui l’ont fini jusqu’à la moelle… (l’intérieur du château lui-même étant si détruit qu’il n’y avait plus rien de potable photographiquement… Seules les dépendances avaient un intérêt esthétique).

IMPRESSION

Lieu que l’on devait faire sur la route du retour, nous ne savions pas trop à quoi nous attendre… et ce fut une bonne chose car le spot était vraiment détruit et saccagé, il y avait peu de choses à en tirer, seuls les extérieurs et les dépendances présentaient un quelconque intérêt et quelques meubles mis en scène pour montrer les quelques traces de vies passées. J’étais assez déçu de cette exploration et la visite n’a pas duré plus d’une petite heure le temps de faire le tour du propriétaire.

© Les photos présentes dans cet article sont protégées par le droit d’auteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *