Institut Einstein

Accessibilité
10%
Dangerosité
70%
Etat
70%
Intérêt
95%

“L’imagination est plus importante que le savoir.” Einstein

Complètement cachée et se trouvant toujours sur le terrain d’une institution encore en activité, cette ancienne école de maîtres, bien que vide par endroit, nous a montré les diverses activités des différents corps d’enseignement, passant principalement de la Physique/chimie à la photographie et la vidéo pour les salles restées dans l’état… Une exploration difficile mais pleine de surprises impressionnante.

DÉCOUVERTE

Ce lieu fut une surprise complète, je ne connaissais ni son existence ni le fait que cette partie de l’institution était à l’abandon. Bien que je connaissais l’institut depuis mon plus jeune âge et sa fonction, mais depuis quelques années, la fermeture de certaines parties et la reprise par un autre organise m’a finalement donné la puce à l’oreille.

1536699191-igp4908.jpg

HISTOIRE

Créée en 1834 dans une ville moyenne de France, aujourd’hui, elle est divisée en trois partie, une étant devenue un lycée d’excellence, une autre toujours pour les masters enseignement, et une dernière abandonnée.

En 1878, l’école déménage près d’anciennes fortifications pour des locaux modernes pour l’époque et plus vaste, enveloppant plus de 10 hectares de bâtiments pour l’enseignement.

1536699199-igp4917.jpg

1536699291-igp4923.jpg

Jusque dans les années 1950, cette école normale est resté la plus importante de France, ainsi, pendant l’occupation Allemande de 1914-1918, elle fut transformée en hôpital et laissa place à une piscine en son sein. Pendant la WWII, l’école due déménager à Saint-Lô jusqu’en 1945. Malheureusement, elle fut tout de même en ruine en 1945, et de nouveaux plans reprenant un style Art-Déco contemporain de l’époque fut dessiné pour les nouvelles bâtisses. Ils furent construit en béton armé tapissé de belles briques résistants au temps. Entre 1952 et 1953, l’école primaire annexe et les nouvelles salles de sport furent construites. Ainsi, l’institut englobait 2 écoles primaires dont une annexe, deux salles de sport, un gigantesque complexe universitaire pour instituteurs et institutrices, un centre d’administration et des jardins locaux.

1536699392-igp4924.jpg

En 1989, l’institut devient l’un des trois plus importants de France et ré-ouvre en septembre 1990. Les locaux étant très vastes, certaines ailes sont abandonnées depuis 1998, d’autres ont accueilli des collèges et lycées durant des temps durs ou pour des manifestations. L’institut principal ferme définitivement ses portes en 2013 à cause de la vétusté de certaines parties, pour laisser place à un autre institut universitaire moderne dans les locaux les plus nouveaux.

C’était jadis une ville étudiante dans la ville en elle-même construite à partir du XIXe Siècle.

1536699296-igp4927.jpg

Aujourd’hui, l’une des deux écoles primaires à laissé place au lycée d’excellence partie Fille, le central administratif sert maintenant principalement au conseil général du département, une autre partie pour les masters enseignement, et le reste qui a été à moitié exploré lors de cette session a été classé à l’état de friche depuis 2010.

1536699301-igp4910.jpg

L’IMPRESSION

Ce fut une surprise très impressionnante, jusqu’ici, nous n’avions exploré que des écoles dans la limite ou complètement dans le très mauvais état. Et il faut dire que ce genre de spot est extremement rare et dispersés un peu dans des coins bien cachés. Rien que la salle de Physique-chimie était magnifique, et même si le reste était vaguement vide, chacune des pièces était un nouveau trésor à découvrir, une très belle et impressionnante visite que nous ne sommes pas prêt d’oublier, bien que l’accès ne soit vraiment pas facile. Ce fut un petit musée des années 1980/1990 ainsi que l’architecture des années 1940/1950 bourré d’objets et curiosités incroyables que nous ne pouvons voir dans d’autres spots, bec benzène, robot programmable, Legos… Malheureusement certains produits présents étaient assez dangereux, comme du Mercure ou de l’Acide. Par contre, les inscriptions sur les tableaux m’ont beaucoup fait rire par rapport à leurs références; les incantations de Chucky, Bloody Mary, Ouija…

Merci à Loïs et Val.

© Les photos présentes dans cet article sont protégés par le droit d’auteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *