Quality Street Mansion

Accessibilité
90%
Dangerosité
70%
Etat
55%
Intérêt
60%

“Souvenez-vous que les murs des villes ne se forment que du débris des maisons des champs. ” Rousseau

Perdue en pleine campagne, les apparences de cette maison sont réellement trompeuses, paraissant si solitaire, elle est bien protégée et le propriétaire est à l’affût et à la connaissance des urbexers qui y vont.

DÉCOUVERTE

Trouvé il y a pas mal de temps, je ne savais pas vraiment ce qu’il pouvait donner jusqu’à découvrir les premiers reportages photos sur cet étrange manoir perdu dans la campagne nordiste, qui paraissait si isolé et ignoré de tous.

L’EXPLORATION

Doté d’une histoire plutôt banale, l’exploration s’est déroulée différemment. Une fois sur le terrain, nous n’avons pas hésité avant d’y entrer. Malheureusement, ce passage se faisait par une fenêtre à la vue du chemin, et un de mes « collègues » s’est fait repérer par un fermier qui passait au loin en tracteur. Ce qui nous a pas empêché de se retrouver à l’intérieur, par ailleurs. Il est resté à observer la bâtisse quelques longues minutes qui nous ont laissé le temps de nous cacher dans une pièce dépourvue de fenêtres. Suite à cela, l’exploration véritable pue commencer.

Le rez-de-chaussée était en assez mauvais état en matière générale. En face de la baie vitrée qui nous avait permis d’y pénétrer, se trouver quelques rares meubles dont un piano, des chaises, tables et quelques effets personnels comme des billets de Monopoly. Sur la gauche se trouvait une salle assez creepy avec trois chaises mises en scène. Sur la droite, était présent un petit salon qui était petit à petit rongé par la végétation, qui, avec l’hiver, s’était quelque peu dissipée. On y trouvait un canapé bien abîmé. Juste derrière nous avions une cuisine très étroite qui donnait directement à la salle sans fenêtre ainsi qu’à la cave inondée. Une fois la cage d’escalier trouvée, un beau spectacle s’offrait à nous. Le soleil donnait en plein dessus et rayonnait celle-ci entièrement.

Une fois à l’étage, le constat était le même, un état de décrépitude tout de même avancé, et la plupart des pièces étaient assez vides ou en désordre. Seule la salle de bain assez typique donnait un beau petit spectacle. Le dernier étage, les combles, offraient un côté photogénique assez intéressant, plusieurs dossiers y était disposés, ainsi qu’une étrange balançoire avec un trou béant sur son siège. La vue depuis la fenêtre était d’ailleurs assez intéressante.

Malheureusement, nous avons décidé de descendre pour faire quelques photos au rez-de-chaussée, qui était bien plus intéressant, et c’est à ce moment, que, discrètement, le fermier, qui tournait autour du manoir, nous a vu et nous a demandé de partir suite à quelques lignes de discussion.

IMPRESSION

Je n’ai malheureusement pas pu explorer entièrement le terrain de ce manoir, qui était très vaste et garnis de plusieurs véhicules, donc il est assez difficile de se faire une réelle idée de cette exploration. Ca calme toujours quand on se fait repérer par le propriétaire, mais se fut tout de même quelque chose d’assez intéressant de se replonger dans une bâtisse abandonnée depuis plus de 25 ans. Une exploration que je me dis bien refaire mais en vain au vu du risque.

© Les photos présentes dans cet article sont protégées par le droit d’auteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *