Château Erard

Accessibilité
90%
Dangerosité
40%
Etat
40%
Intérêt
60%

“Au mauvais endroit, au mauvais moment”

J’ai pas vraiment de chance en général sur les spots assez connu dans le monde de l’urbex… Encore un château où je suis presque arrivé trop tard. Mais il avait vraiment un potentiel, bien qu’il soit très, très meurtri avec la décision du propriétaire de le réhabiliter…

HISTOIRE

Encore une fois, assez peu d’informations sur son histoire, malgré que quelque petites choses en découlent…

D’après ce que j’ai retrouvé, on pourrait croire que c’est des anciennes chambres d’hôtes, beaucoup de numéros sont encore présent sur les portes des chambres, et vu le nombre de chambre, ça m’étonnerai qu’une famille seule y vivait (quoique, il y en a qui ont vraiment de gros goûts de luxe). Bien qu’en Flandre, il est sûr que les anciens locataires (ou hôtes) étaient Français ou Francophone, tous les magasines et livres sont dans la langue de Molière.

Mais à mon humble avis, il pèse un passé beaucoup plus sombre sur ce soit disant château (oui il ressemble plus à un manoir ou une villa), il y a un très grand nombre de cartouche de fusil à l’étage et au grenier, et dans celui-ci justement, beaucoup d’objet restent tout de même suspect… mais sur ce dernier, je n’ai pas pu voir grand chose ayant été gêné à la toute fin de ma visite…

L’EXPLORATION

L’exploration commença par des pièces dénuées d’intérêt, toutes dans un état pitoyable, au début, en rentrant sur le terrain, je me suis dis que c’était assez suspect que tous les arbres avaient été coupés… la première salle intéressante était la plus connu de ce “château”, le salon/salle à manger, avec la fameuse télévision et le piano ouvert, qui donne un aspect très atypique à l’objet. La visite suivi par la salle juste à côté, assez flippante avec les inscriptions, mais qui sont dans un anglais très basique et bancal.

L’étage en lui-même est beaucoup plus conservé, beaucoup de chambres, toutes avec un lit unique et original par salle. J’étais fort heureusement tombé sur une journée très ensoleillée, et la plupart d’entre-elle justement étaient très photogéniques avec cette lumière. Malgré ça, très peu d’objet étaient encore là, juste beaucoup de meuble et, dont une chambre magnifiquement bien conservé… et vu le rez-de-chaussée, je n’aurai pas espéré ça. Juste une petite curiosité qui m’a retenu, c’est la peluche et les cartouches de fusils…

Je voulais terminer la visite en explorant en détail le grenier, mais un bruit m’a intrigué, un camion s’était garé dans l’allé du “château” et quatre ouvriers bien baraqués étaient rentré dans le château, c’est là que j’ai eu l’explication de l’état du rez-de-chaussé, mais dans un autre sens, deux possibilités s’offraient à moi, me la jouer à la Splincter-Cell et sortir discrètement sans me faire voir ou aller les voir et n’absolument rien comprendre à ce qu’ils allaient me dire et donc ne pas savoir ce qui allait se passer. Le choix fut vite fait, vu que j’étais coincé dans le grenier et ensuite à l’étage.

IMPRESSION

Plutôt content de cette visite, malgré la fin, je pense y être allé vraiment au bon moment, bien que j’aurai dû favoriser un dimanche pour y aller. Beaucoup de meubles, de chambres pleines et en bon état comme en mauvais, et ça donne un contraste très beau à la bâtisse (qui possède une façade plutôt triste).

© Les photos présentes dans cet article sont protégées par le droit d’auteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *