Lire la suite »Ferme Sérénade

"/>
Aller au contenu

Ferme Sérénade

Sérénade

Comme la voix d’un mort qui chanterait
Du fond de sa fosse,
Maîtresse, entends monter vers ton retrait
Ma voix aigre et fausse.
Ouvre ton âme et ton oreille au son
De ma mandoline :
Pour toi j’ai fait, pour toi, cette chanson
Cruelle et câline.
Je chanterai tes yeux d’or et d’onyx
Purs de toutes ombres,
Puis le Léthé de ton sein, puis le Styx
De tes cheveux sombres.
Comme la voix d’un mort qui chanterait
Du fond de sa fosse,
Maîtresse, entends monter vers ton retrait
Ma voix aigre et fausse.
Puis je louerai beaucoup, comme il convient,
Cette chair bénie
Dont le parfum opulent me revient
Les nuits d’insomnie.
Et pour finir je dirai le baiser,
De ta lèvre rouge,
Et ta douceur à me martyriser,
– Mon Ange ! – ma Gouge !
Ouvre ton âme et ton oreille au son
De ma mandoline :
Pour toi j’ai fait, pour toi, cette chanson
Cruelle et câline.
Verlaine, Poèmes saturniens
___________________________________________________________________________________________________________________________
Accessibilité
80%
Dangerosité
50%
Etat
65%
Intérêt
65%
Petite ferme très nostalgique, cette petite demeure avait, avant, lors de son abandon, la présence d’une faux assez flippante, ce qui contribuait à la popularité du lieu. Malheureusement celle-ci a été volée…

DÉCOUVERTE

Assez connu malgré le fait qu’elle soit assez classique, elle a tourné pendant pas mal de temps dans le monde de l’urbex. Perdue en plein milieu d’une petite zone industrielle, elle est réellement la bâtisse qui ressors totalement de cet endroit, vieille, ses dépendances en ruines, aucune clôture ni pelouse bien coupée, c’est une aberration dans ce paysage peu ragoutant.

HISTOIRE

Vraisemblablement utilisée entrée les années 1890 jusqu’au début des années 1990, donc pendant une centaine d’années, son histoire reste malheureusement inconnue. On peut juste justifier le gout particulier des anciens locataires qui était assez orienté dans les années 1950. L’homme de la maison devait sûrement souvent travailler dans les champs alentours ainsi que son jardin.

Les informations manquantes, nous n’avons pas plus à dire sur son histoire…

IMPRESSION

Je m’attendais à pouvoir l’explorer facilement mais malheureusement, l’élément principal, la faux, je m’attendais aussi à ce qu’elle ait disparue. En bref, l’exploration était assez tranquille, et malgré le fait que celle-ci se faisait très rapidement, c’est une visite qui était très appréciable.

Merci à Chloé et Corentin!

© Les photos présentes dans cet article sont protégés par le droit d’auteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.