Manoir de Viron

Accessibilité
90%
Dangerosité
40%
Etat
55%
Intérêt
65%

La Baronne n’est plus mais le Manoir résiste à tous les tourments qu’il subit, rien n’est pour là pour lui, entre l’humidité et la stupidité, il impose toujours fièrement sa façade à la campagne environnante.

DÉCOUVERTE

A la base, j’en ai beaucoup entendu parler, que ce soit à l’oral ou sur des blogs/sites, l’endroit semblait beau, en bon état et pas très loin, et sur ces trois faits je ne me suis pas trompé, je n’ai juste pas choisi d’indiquer le vrai nom de ce manoir pour des raisons évidentes que vous connaissez aussi.

HISTOIRE

Manoir de Viron, Manoir Isabelle, les noms fusent, mais son histoire reste assez mystérieuse, construit dans les années 1920 et complètement perdu dans la campagne Belge, quelque-chose pèse dessus, mais quoi? On ne sait pas et sera surement jamais, mais ce qui est sur, c’est qu’une certaine mélancolie pèse dans certaines pièces.

L’IMPRESSION

L’un sentiment très pesant dès qu’on y entre, on est plongé dans une toute autre époque, malgré les quelques pièces en mauvais état, je ne sais pas si c’est les objets charismatiques et une disposition unique, la grandeur des salles et du manoir lui-même, ou l’architecture intérieure.

 C’est une maison de maître très personnelle, on voit toujours et ressent l’influence de la Baronne, ça doit être juste une impression ou non, je doute, mais il possède une architecture très féminine, et c’est intensifié par les divers objets que l’on peut trouver et surtout leur disposition.

 De l’extérieur, on a vite fait le tour, des petites curiosités à voir tout de même, comme le puits, mais une fois à l’intérieur, on en a beaucoup à faire, les pièces sont grandes, intensifiés par le fait qu’elles soient à moitié vides, et sur quatre étages, on a des clichés à prendre, plus originaux les uns que les autres, et on est pas déçu, même pour un minimum d’exploration.

LA CHAMBRE DE LA MARIÉE

L’une des deux chambres qui ont retenu mon intention, j’avais, au début, remarqué une grande salle avec un vieux landau qui présentait divers autres objets sans grand intérêt, et c’est en tournant la tête vers la sortie que j’ai vu cette robe, clean, poussiéreuse mais dans un bon état, à part une grosse déchirure, tel un fantôme au coin de la porte qui veille sur elle, ou plutôt, sur le landau…

Certes, ça paraît très glauque comme vision, mais dans un tel manoir, la chose passe très bien, on peut facilement se dire que c’est réconfortant de voir ça, d’une certaine façon.

Une autre pièce m’a touchée, le bureau, avec tous les meubles typiques d’une époque passée, tableau noir, radiateur vintage et des monticules de journaux, livres et papiers en tout genre. La lumière y joue beaucoup, car dans cette pièce l’éclairage est unique, bien dosé et paisible. On ne peut qu’être nostalgique en voyant une telle pièce, et s’imaginer le travail qu’on pouvait produire dedans.

LES OBJETS

Ça va sans dire que la plupart des objets présents dans le manoir sont disposés d’une façon originale, faits pour être pris en photo, mais c’est aussi ce qui le rend si charismatique et unique et lui donne une seconde jeunesse, toute bâtisse n’a pas forcément cette chance. Celui-ci possède une bonne préservation, malgré quelques petits bémols et ça se voit par les voisins qui le surveille de temps à autre.

POUR CONCLURE

Ce manoir ne m’a pas déçu du tout, au contraire, c’est le bâtiment le plus beau que j’ai pu voir depuis que j’ai commencé à prendre des photos lors des mes sessions d’urbex, la seule chose qui m’a très largement fait regretter, c’est les autres personnes qui l’ont exploré au même moment (car oui, nous nous sommes retrouvés avec près de dix autres personnes dedans, et ce n’était pas très agréable, mais ce n’est pas le pire. Ils ont eu l’idée la plus débile que j’ai pu voir depuis le début; garer leurs 4×4 blancs AU PIED du manoir… en plein hiver… quand la végétation ne peut rien cacher… ce qui nous a amenés à tous nous faire virer du manoir par un des voisins qui menaçait d’appeler les flics! Génial! Ça ne donne pas une superbe vision des explorateurs urbains…

C’est pour cela aussi qu’il n’y a pas de détails sur l’exploration…

 © Les photos présentes dans cet article sont protégés par le droit d’auteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *