Golden Castle

Accessibilité
40%
Dangerosité
80%
Etat
65%
Intérêt
75%
“Gold doesn’t rust on the ground, and rocks don’t get soaked in the rain.”

Ancienne grande demeure qui accueillait souvent des soirées chics et bals, ce petit château très étalé est un véritable joyau d’architecture hollandaise avec quelques mélanges fantaisistes, peuplé de tourelles, bas-reliefs, c’est un véritable labyrinthe qui nous a fait voguer de pièces en pièces entre salles de banquet, chambres, cuisines, réceptions, garages, caves et grands salons.

DÉCOUVERTE

Très peu connu jusque début 2021 dû au fait que la municipalité et la police sont assez vigilant quant à quiconque s’y introduit, il reste néanmoins un magnifique lieu atypique totalement refermé sur lui-même au beau milieu d’une zone résidentielle assez aisée, laissant le terrain et son magnifique jardin abandonné au regard et aux fenêtres des voisins.

HISTOIRE

Construit en 1751, l’histoire de ce domaine demeure inconnu avant 1947, où il fut repris par un entrepreneur et paysagiste Belge, qui en fit, au cours des années, un haut lieu pour l’organisation de mariage discrets et de banquet de célébrités de la musique flamande et autres ministres et politiques. Longtemps passionné, avec sa femme, par l’élevage de bergers Allemands et par le jardinage, il fit d’une partie du château et des jardins, un vaste domaine toute en symétrie et beauté naturelle (qui perdure toujours aujourd’hui malgré l’abandon).

Avant sa reprise par ce propriétaire, le château était doté d’une grande demeure principale à l’escalier garni d’une immense baie vitrée ancienne, la seule dépendance, bien plus vaste, présentait une tour directement collés entre l’immenses salles de bal et le réfectoire, les cuisines étaient subtilement cachées derrière, des chambres étaient disposées aux étages et rejoignait aussi le pigeonnier qui lui, était accolé à ce qui semblait être les écuries dans la partie Sud-Ouest du bâtiment. Cependant, il est assez difficile de déterminer si cette bâtisse était un ancien couvent ou une immense demeure avec appartement pour les serviteurs.

D’un côté Néerlandais qui avait été quelque peu oublié par les anciens propriétaires du début du XXe siècle, l’entrepreneur établi un bon nombre de rénovation visant à retrouver la grâce du château d’antan avec des blasons, des volets traditionnels hollandais, une tourelle toute de verre et de bois ainsi qu’une autre petite tour à horloge. On y vit aussi l’installation d’un préau mélangeant courbes contemporaine avec une architecture médiévale et des bas-reliefs de scènes de la Bible et reliant les deux grandes parties du château, ainsi qu’une entière réhabilitation des vitraux. Quelques petits “délires” avait été construit néanmoins, comme une piscine construite directement sur le toit des anciennes écuries.

En 2016, après de multiples cambriolages et pas mal d’autres rénovations à entreprendre, le propriétaire et sa femme déménagèrent dans une villa beaucoup plus loin, et le château resta sous sa tutelle jusque fin 2020 où il mourut de problèmes de santé, trois ans après sa dulcinée. Depuis, le château risque la destruction dû à divers problème municipaux, mais il demeure tout même toujours surveillé par la police par moment.

IMPRESSION

Découverts très peu de temps avant sa visite, ce fut un lieu très très impressionnant par sa taille tout de même conséquente et son état plutôt acceptable malgré le fait qu’il ait vécu un petit incendie. Malheureusement, ça se voyait clairement que beaucoup de choses avaient été volées, mais bon nombre d’autres objets restaient présents, comme des tableaux, des sculptures, ou diverses photos d’évènements qui avaient pu y avoir lieu. Quelques pièces, notamment les chambres, étaient encore meublées mais beaucoup de signes de dégradations plus ou moins naturelles étaient visibles. Malgré cela, le lieu était impressionnant par ses décorations, sa taille, ses boiseries et vitraux encore en parfait état. Une magnifique visite.

Merci à Corentin. 

© Les photos présentes dans cet article sont protégés par le droit d’auteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *