Maison Cécile

Accessibilité
85%
Dangerosité
30%
Etat
45%
Intérêt
45%

“L’étonnante maison saccagées”

On aurait pu l’appeler la Maison Deudeuche ou Maison Corbeau, mais ça aurait été assez simple, son nom vient de son ancienne propriétaire qui s’occupait énormément de sa maison et son jardin, comme on peut le juger sur les photos retrouvées. C’est d’ailleurs étonnant que la bâtisse ait fini dans un tel état, c’est triste.

DÉCOUVERTE

Perdue sur une petite route de campagne, tout juste cachée par quelques thuyas, elle apparaît quand même assez bien à la rue.  Sa découverte fut assez rude car sur internet, elle tourne très peu vu le désordre qui y règne, c’est assez désavantageux pour les sessions de photographies…

HISTOIRE

Considérée comme la maison rustique et intemporelle par excellence dans le coin, elle est là, abandonné depuis 2010, depuis que sa propriétaire est morte, et bien sûr, aucune nouvelle d’une quelconque famille héritière, pourtant beaucoup de photos sont présentes, dont une d’un mariage, le mystère règne. Du coup elle pourri dans sa vieillesse et l’humidité, l’accumulation d’objets n’aide pas.

L’EXPLORATION

L’exploration a commencé par la cours intérieure, qui est surmontée d’une sorte de petit château d’eau, cette cours, est tout aussi remplie d’objets, entre la 2CV, une petite valise renfermant un petit jouet instrument de musique et diverses choses impossibles à énumérer.

La suite se poursuit par l’intérieur de la maison, qui fait, dans un premier temps, une assez mauvaise impression, à la vue du nombre d’objet éparpillés un peu partout. Cependant, quelques uns étaient mis en valeur, comme les télévisions, les différentes bouteilles, ou livres, dont une bible assez flippante… L’utilisation de la lampe torche m’a beaucoup aidé car toute la maison est plongée dans le noir complet avec très peu de sources de lumière (pas l’idéal pour les photos des détails). La première pièce étant la cuisine, facilement reconnaissable avec tous les meubles encore présents, celle de droite devait être la salle à manger, assez grande et peuplée de divers bocaux à l’aspect étrange et dégueulasse; plusieurs tableaux, bibelots et autres curiosités étaient présents, dont une magnifique machine à coudre d’antan. La pièce à gauche de la cuisine n’a pas réservé autant de surprise, en vrac total, elle n’avait aucun potentiel photogénique… L’étage et le sous-sol étaient d’ailleurs inaccessibles, l’un inondé et l’autre ne possédant pas d’accès (escaliers écroulés)…

Les dépendances étaient peu intéressante, l’une vide, avec une sorte de petit grenier rempli de bric-à-brac, mais avec une belle vue sur le champ d’à côté. L’autre renfermant un van Peugeot et un atelier, tous deux en mauvais état, mais je pense qu’il y a toujours moyen qu’il roule. La visite pris fin à la sortie de cette seconde dépendance.

IMPRESSION

Un peu déçu de l’état général de la maison, j’étais tout de même content de retrouver une maison de campagne authentique avec autant d’objet du passé, ça m’étonne d’ailleurs qu’une bâtisse comme celle-ci, aussi mal placée, n’ait pas subit les actes barbares des vandales et voleurs… mais bon, tant mieux dans un sens. Cela nous fait une petite maison remplie d’histoire, mais quand même bien meurtrie.

© Les photos présentes dans cet article sont protégées par le droit d’auteur.

[social_warfare buttons=”Facebook,Twitter”]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *