Lire la suite »Maison Da Vinci

"/>
Aller au contenu

Maison Da Vinci

Accessibilité
80%
Dangerosité
60%
Etat
65%
Intérêt
70%
“Le peintre doit tendre à l’universalité.” Leonard Da Vinci

Cela faisait un moment qu’on était pas tombé sur une maison aussi belle et bien conservée, bien que pas mal d’endroits étaient en assez mauvais état (les habituels objets renversés et disposés n’importe où). Bien qu’elle méritait son nom grâce à un tableau particulier au dessus du lit qui fut rapidement volé, elle pourrait aussi porter le nom de Maison aux Peintures tant elle était remplie de la cave au grenier de tableaux, dans des styles très éclectiques.

DÉCOUVERTE

assez connue du monde de l’Urbex principalement grâce à  sa chambre restée dans un bon état, elle n’est pas forcément évidente à trouver, totalement perdue au fin fond d’un tout pays village cosy français.

HISTOIRE

D’un passé assez mystérieux et secret, comme son nom l’indique, son ancien propriétaire était artiste. Un artiste confirmé qui, pendant sa vieillesse s’est réfugié dans cette maison pour y peindre des centaines de tableaux.

Semblant assez excentrique dans sa façon de vivre, il était assez connu du village grâce à sa camionnette remplie de graffitis, ce qui dénotait totalement face aux berlines et autres voitures assez huppée de la bourgade.

Bien que son année d’abandon n’est pas connue ou encore floue, il semblerait qu’à la fin de sa vie, l’homme était assez dérangé et ne vivait plus que pour la peinture, en témoigne la dépendance de la maison, qui était réellement remplie du sol au plafond de tableaux et matériel artistique, au point que s’y aventurer était assez difficile. Cependant, la maison était assez grande, et quelques objets attestait qu’il avait des enfants, ou en hébergeait de temps à autres, peut-être qu’il était grand-père.

De nos jours, la maison est toujours plongée dans les conflits d’héritage et ne semble pas beaucoup bouger.

IMPRESSION

Bien qu’on ait failli ne pas l’explorer à cause d’une voisine qui surveillait quelque peu la maison, nous y sommes arrivé assez facilement une fois qu’elle ne se doutait plus de rien. Comme une perle rare, cette demeure se distingue beaucoup des autres explorations, notamment par le fait, je le précise encore, qu’elle abritait une tonne de tableaux. Très éclectiques, on pouvait voir de tout, allant des œuvres expressionnistes abstraits aux paysages réalistes mais proches de l’art naïf. Ils montraient une sorte d’évolution de son art, commençant par  des paysages classiques que l’on pouvait retrouver un peu partout et allant petit à petit vers l’abstrait en passant par l’expressionnisme (avec quelques tableaux proches du Futurisme par endroit), qui était bien représenté par plusieurs portrait d’hommes et femmes assez stylisés. Mais on remarquait aussi un tout petit nombre d’œuvres se rapprochant du style de Keith Haring, une sorte de Pop Art rudimentaire qui arboraient des runes et sigles celtiques. En soi ce fut une visite enrichissante pour nous qui aimons l’Art.

Merci à Corentin et Chloé

© Les photos présentes dans cet article sont protégées par le droit d’auteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.