Serres Sèches

Accessibilité
50%
Dangerosité
10%
Etat
70%
Intérêt
15%

Complètement à la vue de tous, cet endroit est exposé au bord d’une grande route en plein village. Je remercierai toujours Street-View qui m’aide beaucoup pour voir si tel ou tel endroit est bel et bien abandonné.

EXPLORATION

L’exploration en elle-même est assez rapide, mais aussi bien risqué, car la moitié du site et certains accès aux serres sont directement exposé à la rue. C’est une suite de six serres dont cinq font au moins 100 mètres de long. La moitié d’entre-elle sont vide, on s’enfonce littéralement dans la terre, vu qu’elle est à l’abri des intempéries. Les autres possèdent des tables de pousse encore bien garnies en terreau, remorque et diverses choses et outils de jardinage. D’un côté, une ancienne fermette assez classieuse, avec son petit tracteur, on aurait pu la visiter mais sous alarme, donc le moindre pas de travers la fait sonner; et de l’autre, une bien belle maison des mines complètement fermée.

L’endroit n’a jamais été visité à mon impression, mais aussi, il faut le dire, on s’entend à ne rien voir d’extraordinaire dans un tel endroit, même pour les graffeurs c’est pas du tout intéressant, contrairement aux Serres Hakedal. Mais, au niveau des photos, il y avait des petites choses très sympathique à faire.

HISTOIRE

Ancien « marchand » spécialisé dans les plantes des pays chauds et exotiques, c’était l’ancien fermier (de la ferme d’à côté, il possédait aussi la maison des mines) qui en était propriétaire. Mais avec l’arrivée proche des grandes sociétés, il a vite fait faillite et a dû laisser le terrain du magasin et ses deux maisons à l’abandon au profil d’une habitation plus viable pour lui. Je n’ai pas trouvé un seul indice indiquant une quelconque mise en vente ou autre, l’endroit reste en friche comme cela depuis 2010. (c’est d’ailleurs étonnant qu’il n’a pas été saccagé.)

IMPRESSION

J’étais content mais sans plus de cette exploration, c’est vaste, très vaste, je ne saurais dire combien d’hectare mais ça fait faire une bonne marche. Ce qui déçois principalement, c’est le vide des lieux, il n’y a pratiquement plus rien à voir à part des vestiges, certes, en très bon état.

© Les photos présentes dans cet article sont protégés par le droit d’auteur.

[social_warfare buttons= »Facebook,Twitter »]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *