Wicker, Golf & Divine Horse (Aka Xanthos)

Accessibilité
50%
Dangerosité
45%
Etat
60%
Intérêt
75%

“Golf, Swing, etc.”

Sans doute l’un des lieux les plus difficile à définir que j’ai pu faire depuis toutes ces années d’Urbex. On y a vraiment trouvé de tout, des voitures, des bateaux, des meubles en osier, une zone de garage automobile, des machines de musculation, des chaussures…

DÉCOUVERTE

Assez inconnu bien qu’il soit bien visible depuis la rue, en me retrouvant devant, je n’en espérais pas grand chose, imaginant que c’était un simple ancien magasin abandonné où tout avait été vidé, mais la surprise fut là, cet ancien local était une véritable caverne d’Ali Baba.

IMG1937

EXPLORATION

Auparavant magasin de matériel d’équitation, étrangement il s’est vite reconverti dans la vente de beaucoup de choses très diverses à ce qu’on a pu constater.

L’accès au terrain se faisant via un chantier qui avait lieu juste à côté, menait directement à l’arrière du magasin qui avait plus des allures de petite usine, à son bord trainait un 807 très abimé et un monticule de pneus. Néanmoins, les portes des garages pour ce qu’on imaginait le stockage étaient grandes ouvertes, et c’est à ce moment que les questions commencèrent… Tout laissait déjà croire à un ancien garage automobile, entre les établis, les pièces de voiture dessus. La porte du fond menait à une grande salle (qui devaient être réellement la zone de stockage) qui puait littéralement les déjections, pareil pour la grande salle blanche à sa gauche. Les deux ne présentaient que peu d’intérêt, et on ne préférait pas s’y attarder, à part sur quelques objets surprenants, comme un ancien poste de monteur son. Par contre, bien que les deux possédaient des échelles, l’un des étages semblait être squatté par quelqu’un d’assez soigneux.

IMG1925

IMG1967

Comme un véritable dédale, l’arrière boutique était peuplé d’un grand nombre de pièces, dont une d’entre-elles, qui renfermait déjà quelques meubles en osier, menait à ce qui m’a le plus impressionné dans ce lieu. Au détour d’une porte entrouverte, une Gold 3 était encore accroché à l’arrache à un treuil avec le moteur totalement déchiqueté (d’ailleurs étrangement, il y avait des pièces de carrosserie de BMW dedans), ici aussi tout ressemblait à un garage.

On en était venu à l’idée qu’à l’arrière du bâtiment, il y avait un garage automobile qui s’était établi…

IMG1966

IMG1938

En continuant la visite, nous sommes partis vers la partie magasin du bâtiment, la première pièce, assez grande, était quant à elle, bien remplie, mais une nouvelle fois en véritable dédale. Après avoir esquivé du mobilier pour cuisines de restaurants, nous sommes tombé nez à nez avec un zodiac sur remorque, seul bémol, nous n’avions pas vu un seul accès à cette partie permettant d’assimiler un tel engin à cet endroit, étant totalement clos. Juste derrière, une véritable collection de matériel sportif s’offrait à nous, tous bien alignés face à un mur de petites tables en osier, elles semblaient former une sorte de mur rectangulaire tout autour du centre de la salle. Toutefois, celui-ci se terminait sur une nouvelle Golf 3 démontée aux trois quarts, bien que sa couleur était assez belle, malheureusement, elle était taguée.

IMG1941

IMG1944

Derrière elle, une nouvelle “pièce” se découvrait, authentique lieu de stockage de meubles en osier, voilà ce que renfermait le mur de petites tables. En face de la voiture se trouvait aussi les anciens bureaux de la direction du magasin, malheureusement, plus aucunes traces ne restaient d’eux, tout avait été organisé comme dans un squat, les fauteuils et chaises autour de tables avec parfois des boissons encore restantes.

IMG1949

IMG1961

Ainsi, nous arrivions enfin à la partie magasin, et tout y était resté, mais avait été rangé comme si quelqu’un voulait le débarrasser très prochainement. Entre tapis rouge et tapis gris, des fauteuils, des chaises, des tables en osier étaient montés comme des caplas, en équilibre et risquant à tout moment de tomber. Cette partie était elle aussi divisée en plusieurs parties, mais toutes possédaient le même capharnaüm d’ameublements empilés, certains endroits donnaient d’ailleurs des cul-de-sac très oppressants. Mis à part tout ça, il n’y pas grand chose d’autres à part la caisse et quelques mannequins. Nous ne nous sommes pas aventuré trop près des vitrines pour éviter de se faire voir, mais en regardant de l’extérieur du terrain, on pouvait voir de l’électroménagers trainer dedans…

IMG1948

IMG1951

IMG1953

IMPRESSION

Parfois on est impressionné par des explorations non-prévues, ici, ce lieu, se trouvant non loin d’un autre qui devait l’être bien plus mais où nous ne sommes tombés que sur des gravas sur son emplacement. Je savais bien que c’était un magasin, bien que son premier nom Urbex était assez étrange, je n’avais pas fait le rapprochement avec “Xanthos et Balios” les chevaux divins tirant le char d’Achille dans la mythologie Grecque. Tout devenait clair, en quelques recherche grâce à l’adresse du lieu, j’étais tombé sur l’ancien site internet du magasin, qui précisait tout d’abord qu’il était spécialisé dans les articles d’équitation mais c’était vite reconverti dans la vente direct de divers ameublements, qu’ils soient sportifs, professionnels, et plus particulièrement dans les meubles en osier qui, pour la plupart, étaient comme neuf. Cependant, ce qui reste vraiment très étrange, c’est toute la partie arrière qui semblait vraiment être un ancien garage automobile, mais je n’ai absolument rien trouvé dessus malheureusement.

Merci à Corentin et Lisa

© Les photos présentes dans cet article sont protégés par le droit d’auteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *