Bone Church

Accessibilité
75%
Dangerosité
50%
Etat
60%
Intérêt
65%
“We’ve all got stardust in our bones…” Ben Harper

Comme beaucoup en Belgique, certaines églises, en pleine ville finissent désacralisées et/ou abandonnées sans jamais vraiment avoir de grands espoirs de réhabilitation malheureusement. Ici, encore une fois tout était encore resté sur place, mais beaucoup d’objets ont tristement été volés.

DÉCOUVERTE

Comme beaucoup d’églises abandonnées, elle fut assez facile à trouver grâce à un bon nombre d’indices vraiment difficiles à dissimuler. Néanmoins, elle fait partie d’une région qui en possède beaucoup plus qu’ailleurs.

HISTOIRE

Dominant une place pavée, cette église de style Gothique vraisemblablement construite en grès pendant la seconde moitié du XVIe siècle puis reconstruite en brique en 1714. La façade fut une nouvelle fois rénovée en 1872 avec l’ajout de fenêtres de style Néogothique.

Une nouvelle fois rénovée suite aux guerres en 1954, elle comporte une nef de trois travées, deux bas-côtés, un transept non saillant et un chœur composé de trois pans, tout ce qui est visible de nos jours sont partiellement des modifications du XXe siècle, hormis la seconde tour, petite à la gauche de la principale, qui reste dans son jus.

Classée en 1952 comme monument, elle est en attente de restauration depuis quelques années.

IMPRESSION

Cela faisait un moment que je n’avais pas exploré d’églises mis à part les autres lieux de culte. C’est toujours quelque chose qui est étrange et plutôt flippant en soi, nous ne sommes jamais à l’abri de bruit que nous ne pouvons identifier ni d’écho improbable, mais c’est une sorte de petite paranoïa qui se forge quand nous sommes dans ce genre de lieu. Malgré qu’énormément de chaises avaient disparues et qu’il ne restait plus qu’un seul os (les autres ayant probablement été volés), il gardait une âme impressionnante et ressortissante même jusqu’à l’extérieur qui donnait lieu à une église de film d’horreur… mais en Belgique.

© Les photos présentes dans cet article sont protégés par le droit d’auteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *