Château Pink (aka Château Cana)

Accessibilité
100%
Dangerosité
40%
Etat
50%
Intérêt
65%

“Voir la vie en rose, c’est la rendre simple, mais il y aura toujours le monde qui la rendra compliquée… ”

Quand l’architecture Ardennaise se mêle au kitsch et au mauvais gout, il en résulte des lieux autant différent à l’intérieur qu’à l’extérieur et pourtant très bien situés… Un drame végétal s’y est d’ailleurs passé… d’où son second nom “Château Cana” ou “Canna”

DÉCOUVERTE

Tres visité depuis fin 2016, ce “château” ne passe pas inaperçu dans le quartier autant par son architecture typique que son toit complètement brûlé et écroulé… Et pourtant, il garde un charme unique et se fait appeler “château” a cause de celui-ci justement. Autrement il garderai tout simplement le statut de manoir.

HISTOIRE

Construit au début du XXe Siècle, ce fier manoir est l’un des grands noms de l’un des plus riche quartier de la région… Malheureusement depuis 2016, il reste à l’abandon avec son toit complètement parti en fumé, cependant, le rez-de-chaussée et l’étage sont pratiquement (je parle pour l’étage) intacts.

La cause de l’incendie est due à un court-circuit d’une installation électrique prévue pour une plantation en rapport avec le deuxième nom du spot… je vous laisse deviner quel genre…

Cependant, à en voir une des chambres, la bâtisse abritait une famille (ou un père divorcé)avec des enfants assez jeunes (beaucoup de jouets, livres pour gosse, jeux…), mais l’aspect général du manoir était très kitsch hors époque… beaucoup de dorures, de décorations peintes aux murs, de blasons (assez mal peints)… Cela témoigne d’une richesse assez ”grande ” mais aussi d’égocentrique et d’une avarie assez poussée de la part de l’ancien propriétaire, car beaucoup de choses laissaient croire a du toc, ainsi que la Mercedes qui est assez vieille (ou juste pour la collection, ce qui m’étonnerait…). D’ailleurs, dans ce spot, nous avons enfin une bonne raison de se dire que le propriétaire est partie précipitamment en n’emportant que le strict nécessaire suite au début de l’incendie.

L’EXPLORATION

BIENVENUE EN BELGIQUE.

Comme toujours dans ce pays, l’entrée, que ce soit dans le jardin ou dans le manoir, fut très très simple. Une fois a l’intérieur, nous sommes tombé sur un petit couloir qui menait a une première cuisine assez petite mais encore en bon état. Celle-ci menait directement au hall principal, qui lui était dans un état encore plus beau mais kitsch… les murs et plafond étaient remplis de dorures, de petites peintures et autres décorations d’un gout assez spécial de nos jours.

En continuant, nous sommes tombés sur les deux salons/salle a manger principaux. Assez vides aussi, mais encore une fois, présentant beaucoup de décorations. Le second menait a une autre cuisine moins garnie mais plus classique. Sur un des comptoirs traînaient des peintures du Christ et de marie, ainsi qu’une tirelire en forme d’ourson. Toujours en continuant a travers les salles, nous sommes arrivés sur une troisième cuisine (ça devait être de beau gourmands).

Nous passâmes a l’étages, et d’office nous sommes arrivés sur la seconde salle la plus connues du manoir, le corridor brûlée avec la table de billard Français. L’escalier juste devant était décoré de beaux lions d’or de style antique ainsi que d’inscription en latin.

À gauche, après une première petite salle de bain qui camouflait l’escalier de la tour, la pièce la plus connu était devant nous, malheureusement, les deux fauteuils anciens avaient disparus mais elle gardait tout de même un charme plus sobre, avec, bien évidemment, une poupée disposée sur une des chaises. Cette pièce, bien que sa couleur donne mal aux yeux, garde un charme inouï et identitaire par rapport au spot, c’est vraiment bon de voir des lieux encore comme ceci car dans un sens, beaucoup d’autres spots ont perdus leur point fort…

La suite se fit juste a coté de l’escalier, la chambre de l’enfant ou des enfants. Malheureusement, elle avait été fouillée, ce qui arrive de plus en plus souvent dans ces lieux, mais ça nous a permis de voir et identifier quelque peu l’age du ou des gosse(s).

La visite de l’intérieur se fini par quelque pièce sans vraiment grand intérêt a l’étage et par la cave, qui était presque aussi immense que le rez-de-chaussée… Mais dans la cave, je me rendais compte qu’une Mercedes était présente dans le jardin. Ce qui était une bonne comme une mauvaise chose, car elle était vraiment bien exposée a la rue… cependant la “séance photo” pour elle, fut concluante. Point triste, c’est que certaines personnes profitent bien de l’abandon de certains lieux pour jouer les casseurs, cette Merko n’avait rien demandée, ainsi que le manoir a certains endroits, mais c’est comme ça, et nous ne pouvons rien y faire malheureusement.

IMPRESSION

Pour une fois, j’étais vraiment en confiance pour cette exploration, et justement ce fut bien concluant, bien qu’elle a été faite en pleine matinée, il n’y a pas eu d’embrouilles ou problèmes, une visite des plus tranquilles et apaisante, bien que l’histoire du lieu ne l’était pas. Ce manoir reflète d’ailleurs un passé très récent mais très marquée, une chose qui se voit rarement dans les lieux récemment abandonnés. On ressent une vie encore s’en dégager, d’autant plus dans la chambre des enfants. Bien que très kitsch, ce manoir possède un charme poussé qui ferait des envieux dans le monde de l’urbex.

© Les photos présentes dans cet article sont protégées par le droit d’auteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *