Maison Argenta

Accessibilité
70%
Dangerosité
30%
Etat
65%
Intérêt
60%

“Pierre en serait jaloux.”

Je ne sais pour vous, mais quand on me dit Argenta, je pense tout de suite à la ville dans les six premières versions des jeux Pokémon et leurs remakes. La ville avec la première arène de type roche. Dans un sens, il faut dire que cette maison c’est la caverne d’Ali-Baba de la Pop Culture, il y avait vraiment de tout.

DÉCOUVERTE

Située en plein milieu d’une toute petite ville de campagne, cette maison était là, paumée, et pourtant bien atypique par rapport à son style architectural unique. Comme quoi, des fois, les découvertes exclusives non prévues sont bien meilleures que certains spots trop connus.

HISTOIRE

Tout indique que cette maison a été abandonnée à la fin des années 1990, voir début 2000/2005 (merci les figurines Kinder qui m’indiquent à peu près la date), car il ne reste aucun signe de vie contemporaine, mais un mystère reste… Toute la maison semble avoir eu une activité récente, et loin de moi l’idée que ça devait être des squatteurs.

Vu l’état du fond de la cuisine, je pense que des repreneurs ont voulu la retaper de l’intérieur mais que la maison n’a pas été d’accord et une partie s’est écroulée, et suite à ça, ils ont tout abandonné.

L’EXPLORATION

l’exploration commence par le garage et la cave, qui sont restés tels quels, des centaines d’objets, de peluches, d’outils, de Lego, et autres tout aussi uniques les uns des autres dans une maison abandonnée.

L’accès à l’étage (ou plus communément, le rez-de-chaussée) se fait par un petit escalier en semi-colimaçon qui mène directement au couloir et à la porte d’entrée, et de suite on remarque que cette maison est unique; tout le couloir tapissé de bois lustrée et juste en face, une magnifique pièce elle aussi tapissée de bois mais aussi de pierres grises à la limite du neuf, un endroit tout à fait cosy pour un salon/salle à manger; petite cheminée introduite dans le mur, télévision cathodique pour les vieux films d’horreur des années 1980, fauteuils confortables et grande armoire en chêne peuplée de bouteilles d’alcool et de quelques livres. Tout ça autour d’une grande table à manger accompagnée de sa chaise en fer forgé. On s’est bien extasié plus d’une quinzaine de minutes devant cette pièce.

Mais bon, il fallait bien poursuivre. En continuant dans le couloir et en passant à côté de la cuisine, on arrivait sur un petit coin assez resserré ou des objets classiques étaient là, téléphone fixe, manteau accrochés au mur. A droite, la salle de bain, très petite et bien envahie par les toiles d’araignées mais tout y était tel quel.

Le fond du couloir menait à un autre corridor à peu près séparé, mais lui bien plus classique que le reste, il donnait accès à trois chambre et une petite armoire incrustée dans le mur remplie de livres, revues, vinyles et une petite figurine de Pikachu. Les chambres en elles mêmes étaient un peu vides mais recelaient aussi des petites curiosités, jeux de sociétés, affiche de Marilyn Manson…

Au niveau du fameux petit coin, il y avait un escalier qui menait, lui, à une grande chambre aux fenêtres colorées mais dans un bazar assez conséquent mais praticable.

De retour au rez-de-chaussée, on visita la cuisine qui était elle aussi telle quelle, bien que le fond était complètement écroulé, mais beaucoup de produits et ustensiles étaient encore là et elle était peuplée de plusieurs petits coins pour faire à manger.

L’IMPRESSION

Pour une exclu, c’est très impressionnant de trouver une telle bâtisse, le salon/salle à manger m’a beaucoup fait penser à l’intérieur du Château Wolfenstein, on se dit facilement qu’on pourrait y vivre tranquillement, surtout que la maison est située dans une ville des plus calme. Bien que tout le sous-sol, le salon, et 2/3 autres pièces soient très originales, les chambres sont d’un classique assez déconcertant, on ne se croirait pas dans la même maison quand on passe de l’un à l’autre couloir.

M’enfin, en tout cas, c’est une très belle exploration très agréable et impressionnante.

© Les photos présentes dans cet article sont protégées par le droit d’auteur.

[social_warfare buttons=”Facebook,Twitter,Total”]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *