Mother Earth II

Dans l’un des parcs les plus récents de Courtrai, en Belgique, le King Albert Park, au bord de la Lys, non loin de la très récente K-Tower (qui fera bientôt l’objet d’un article “Architecture & curiosités”), se trouve une sculpture très atypique, qui se fond dans le vert naturel de l’herbe bien entretenue, une ode à la nature qui fusionne littéralement avec ses éléments alentours, et voit ses courbes féminines parfaitement s’allier au nivellement du terrain.

Située directement sur Leie Riverbanks, cette sculpture fut achetée par la ville de Courtrai début 2014 pour être installée ensuite en Avril de la même année. Créée par Ann Deman entre 2013 et 2014, et entièrement faite d’argile peint couleur métal, c’est une des œuvres les plus connues de l’artiste avec sa précédente “Mother Earth I” qui a beaucoup plus voyagé que sa jumelle.

Ce travail est en parfaite adéquation avec l’oeuvre générale d’Ann Deman, passionnée par les formes naturelles, et amoureuse inconditionnelle de la beauté et de sa matière de prédilection, l’argile. Elle réussi, via un matériaux si brut, à trouver derrière la masse une source d’inspiration ludique et sensationnelle donnant lieu à des designs subtils. Elle aime jouer aussi sur la création intuitive que lui donne sa connectivité avec cette passion.

La connexion à la terre. “Mother Earth II” est la vision la plus parfaite et imparfaite de mère nature selon l’artiste, , de son rapport et son entièreté avec son environnement qui semble la dominer en l’enveloppant mais qui démontre que toute vie est issue d’elle, elle est maîtresse de ses éléments et nage littéralement dans son corps matériel dans une poésie formelle et brute. Elle est l’essence même de tout ce qui l’entoure et la côtoie. Le fait de ne montrer aucun visage, aucune partie importante du corps, renvoie directement à une entité omniprésente qu’est la nature, un ensemble concrètement abstrait qui défini un tout qui ne peut-être identifié, mais sa position montre toute sa puissance.

Très atypique pour une telle artiste, sa première oeuvre remarquable est véritablement “Mother Earth I”, en 2004, sculpture de plus de quatre mètres (comme celle qui nous intéresse aujourd’hui), aujourd’hui définitivement présente au bord de la Lys à Sint-Martens-Latem en Flandre Orientale.

© Les photos présentes dans cet article sont protégées par le droit d’auteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *