School of Decay

Accessibilité
50%
Dangerosité
80%
Etat
20%
Intérêt
50%

“L’année scolaire est un long congé interrompu de temps en temps par des cours. ”

Par moment, dans les endroits les plus décrépis et qui peuvent paraître sans intérêt aux premiers abords, des surprises se présentent toujours, des coins restent préservés ou mis en scène d’une façon… fascinante.

DÉCOUVERTE

Très très connue malheureusement, elle en paye le cachet, le lieu est dans un bien piteux état malgré sa seule salle présentant de l’intérêt… Pourtant, aux premiers regards, elle semble être une école tout à fait banale.

HISTOIRE

Construite au début du XXe siècle, cette ancienne école fut d’abord une annexe d’un monastère avant de devenir, dans les années 1930, une école pour filles, qui était alors la première de la ville. Toujours debout après la WWII, elle vécut une trentaine d’années sans grandes histoires avant la modernisation progressive de l’éducation en Belgique et du renouveau des locaux, qui lui fut une première fois fatal, avec l’installation, sur le terrain, d’une école maternelle.

Après quelques années, les locaux devenus vétustes furent reconvertis en jardin d’enfant, et une première fois rénovés de fond en comble. Malheureusement, cette époque ne dura pas et elle fut rapidement abandonnée, laissant sa place à la plus contemporaine.

Depuis, la peinture s’écaille, l’endroit devient sombre, les poupées se pendent et elle mérite bien sa fameuse dénomination.

L’IMPRESSION

Je ne pensais pas la faire un jour croyant le spot dead depuis un bon moment, mais l’occasion se présenta. Le lieu en lui-même possède une belle architecture extérieure, mais l’intérieur, protégé en vain par des plaques de bois, ne démontre pas un grand intérêt photogénique. Malgré cela, la salle de classe, qui est restée dans son jus et sa décrépitude, est assez belle et juge d’une magnifique nostalgie. Néanmoins, la visite est très très rapide, l’étage étant assez dangereux et dénué d’intérêt.

Merci à AdcaZz, Thibaut et Esteban.

© Les photos présentes dans cet article sont protégées par le droit d’auteur.

2 commentaires sur “School of Decay

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *