Lire la suite »Road Rail Express

"/>
Aller au contenu

Road Rail Express

Accessibilité
65%
Dangerosité
90%
Etat
80%
Intérêt
60%
“Rails qui s’embrassent déraillent”

L’Urbex n’est jamais vraiment qu’une histoire de lieu abandonnés, il a aussi toujours été question d’exploration de lieu interdits d’accès. Ici, nous en avons un parfait exemple. Terrain semblant en friche mais encore utilisé mais renfermant tout de même quelques véhicules laissés là à décrépir autour des autres engins encore en service.

DÉCOUVERTE

Trouvé totalement par hasard sur la route vers un autre spot, son exploration fut décidée à la hâte, et surtout par curiosité. Les véhicules semblant peu commun et intriguant. Malheureusement, l’entreprise à qui appartenait ce terrain se situait juste en face, donc l’accès y était assez risqué, mais fut visité tout de même rapidement.

HISTOIRE

N’ayant pas d’histoire à proprement parler, je vais détailler sur certains véhicules présents sur ce terrain; qui servaient tous pour l’entretien, la réparation des voies ferroviaires, mais aussi au tractage Fret et de certains TER.

L’un des plus remarquable et original était le Megatrak E 2000, présent en trois exemplaires tous laissés à l’abandon. Tracteur multifonction (et pas comme nous l’entendons habituellement dans les campagnes), bien que la plupart du temps il ne servait que pour la traction de gros calibre dans d’immense usines, et était aussi assez souvent utilisé comme véhicule Rails-routes dans le Fret et la construction  de lignes de tramway. D’une puissance assez conséquente, il pouvait tracter jusqu’à 500 tonnes, ce qui en faisait une véritable locomotive hybride.

L’autre engin qui se laissait voir, présent en deux exemplaires dont un dans un bel état, était des Unimog modifiés datant du début des années 1960, servant aussi souvent dans l’industrie agricole que dans l’armée, on pouvait aussi beaucoup en voir au sein de certaines casernes de pompiers. Ici, ils servaient surtout lors des rénovations des voies ferrées.

IMPRESSION

Il est toujours difficile de donner une véritable impression à ce genre de lieux totalement fait à la hâte. Néanmoins ce fut une bonne occasion de découvrir des types engins qui m’était, auparavant, totalement inconnus, j’avais bien vu passer une ou deux fois des hybrides rails-routes, mais je ne pensais pas que c’était autant utilisés pour diverses choses. Cependant, je déconseille qui que ce soit d’essayer d’y aller, c’est un terrain utilisé et non abandonné.

© Les photos présentes dans cet article sont protégés par le droit d’auteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.