Lire la suite »Trente Glorieuses

"/>
Aller au contenu

Trente Glorieuses

“Objet mythique des films italiens des années cinquante, la Fiat de deuxième génération, dite Nuova 500, faisait penser à un bocal pour poissons rouges, à un sous-marin de poche, à un ovni, et moi, son passager, à un Martien projeté sur une planète inconnue. ” Boltanski
Accessibilité
80%
Dangerosité
60%
Etat
60%
Intérêt
85%

Seconde fois que nous croisons autant de Fiat dans une exploration, ici, une nouvelle fois toutes d’une couleur différente et clinquante, elle se mariaient plutôt bien avec les nuances de l’automne et restaient, tout de même, peu visible depuis la route aux travers des hautes haies.

DÉCOUVERTE

Très peu exploré, ce lieu reste plutôt bien conservé mais tout de même peu rassurant, on pouvait s’attendre, à tout moment, à la venue de quelqu’un, ou d’un propriétaire, le lieu prêtait à cette impression. Cependant, bien caché, il était même inconnu par certains riverains.

HISTOIRE

L’histoire des Fiat 500 étant déjà bien développée dans l’article 500 Shades of Colors, ce paragraphe sera donc extrêmement court, mais je me permets de vous rediriger vers Wikipédia si vous voulez vous tourner vers l’histoire détaillée de Fiat ou encore du groupe PSA, ce sera doublons de déblatérer de tout cela ici.

IMPRESSION

Ca a toujours son petit charme se genre de terrain végétalisé rempli d’automobiles de collection, bien qu’il y ait, derrière, une certaine tristesse de voir autant de belles voitures laissées aux affres du temps. En effet, beaucoup d’entre elles étaient dans un état de délabrement très avancé, pour certaines irrécupérables, mais ce qui était le plus triste, la 403 corbillard, avec encore sa peinture d’origine, totalement oubliée et commençant à décrépir. Beaucoup de HY étaient aussi présent dans le hangar, dont un, à l’extérieur, entièrement démantelé, avec, perdu en plein milieu, un ancien tout petit camion de pompiers. En bref, un lieu ou on pourrait se perdre.

Merci à Dune

© Les photos présentes dans cet article sont protégées par le droit d’auteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *