Cooling Tower H

Accessibilité
40%
Dangerosité
80%
Etat
90%
Intérêt
60%

[Cet article est en 3 parties, la partie 2 est ici]

Les tours de refroidissement, c’est toujours quelque chose de grandiose à explorer. Il est si rare d’en trouver qu’en trouver une simple abandonnée donne un élan d’inspiration rare. Ici, nous nous somme retrouvé dans l’une d’entre-elle assez moderne et isolée en pleine campagne.

DÉCOUVERTE

Je suis souvent passé devant en me demandant, presqu’à chaque fois, si ce lieu était bel et bien abandonné ou pas, et il s’est avéré que oui… ou presque. Le terrain est encore partiellement utilisé par une entreprise et le (les) gardien(s), qui effectuent régulièrement des rondes.

HISTOIRE

Une première tour de refroidissement appartenant à un groupe du bassin minier du Nord-Pas-de-Calais fut construite dans les années 1950 avec les prémices de la centrale après avoir rasé le terril qui s’y trouvait auparavant. Une partie des carreaux servait au stockage du charbon jusque dans les années 1970.  Cette ancêtre de la tour ressemblait beaucoup à la Cooling Tower C2.

La date de construction de la tour actuelle reste, malheureusement, inconnue, mais nous la datons dans des années 1980, après la destruction complète de l’une des deux Fosses qui se trouvait dans ce petit village.

L’EXPLORATION

Après une entrée assez simple sur le terrain, nous nous retrouvons, en vue de la centrale, de sa cheminée, ses chaudronneries et sa tour de refroidissement. Nous restons, cependant, très prudent, sachant qu’une partie du terrain est encore utilisée.

Nous avions envisagé, à la toute fin de l’exploration, d’escalader cette fameuse tour…

Une fois devant, on a remarqué que beaucoup de barrière autour étaient présentes. Surement après que quelques autres explorateurs l’aient faites, nous ne savons pas, le passage fut tout de même très simple. Une fois dedans, l’aspect grandiose se fit ressentir, elle paraissait beaucoup plus grande à l’intérieur qu’à l’extérieur. Bien différente et moderne que IM, elle nous laisse bouche-bée devant un tel édifice immense, nous permettant de nous amuser un petit peu avec l’écho omniprésent, et les quelques plaques de métal qui créait aussi des bruits d’ambiance.

Une fois sorti, nous nous sommes directement dirigé vers les chaudières…
[Suite de l’Exploration dans l’article Chaudières H]

IMPRESSION

Cela faisait très, très longtemps que je n’avais pas exploré de tour de refroidissement, et l’impression est toujours majestueuse et grandiose, on s’attend à quelque chose de simple mais la hauteur et les bruits qu’elle dégage sont unique à ce type de bâtiment. Une expérience à recommencer prochainement…

Merci à AdcaZz pour l’exploration et la partie de « cache-cache ».

© Les photos présentes dans cet article sont protégées par le droit d’auteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *