Villa du Docteur X

Accessibilité
50%
Dangerosité
25%
Etat
80%
Intérêt
85%

« Une maison normande perdu dans la brique dominatrice du Nord »

Il y a, quelque part dans ce monde, et pour ceux qui aiment ce genre de pratique, des lieux absolument magnifique et dans un état presque parfait qui nous font rêver et voyager tellement loin que nous n’avons des difficultés à nous rendre compte que nous ne sommes pas si éloignés de notre chez soi.

DÉCOUVERTE

Un amis l’avait explorée une première fois en été dernier et m’en avait parlé, après pas mal de temps j’ai fini par la trouver… mais vu qu’elle a subit nombres de travaux, je n’ai pu l’explorer que récemment.

HISTOIRE

Il n’est pas vraiment possible de dater la construction de cette bâtisse, mais selon quelques papiers restés sur place, elle aurait appartenu, dernièrement, à un médecin qui était professeur en faculté, mais aussi pratiquait la gynécologie.

A part ces détails, son histoire reste inconnue, jusque qu’entre Juillet et Décembre 2017, elle a été un peu rénové et les pièces réaménagées, ce qui rend l’aspect nostalgique bien plus important.

L’EXPLORATION

L’accès sur le terrain, qui a été dégagé, est assez simple après avoir passé une grille à moitié renversée.

Pour la maison, ce fut autre chose, l’accès qu’on m’avait indiqué avait été refermé. Le seul moyen que nous avons trouvé était une petite trappe ouverte qui menait directement à la cave. Qui, elle n’était pas d’un grand intérêt, dans un grand bordel.

Passé au rez-de-chaussée, nous nous sommes retrouvé directement dans un petit couloir qui, à chaque extrémité, menait soit à la cuisine, soit au hall d’entrée, qui était lui, très grand. Un hall d’une magnificence unique et grandiose, qui donnait accès à un premier petit salon, ainsi qu’au bureau jaune mais aussi à l’escalier en bois lustré superbement beau.

En continuant dans les salles autour de ce hall, nous nous sommes retrouvé dans un vaste salon à la tapisserie très ancienne mais aux fauteuils originaux mais surtout, une cheminée en brique d’une grandiosement imposante malgré sa taille. Malheureusement très sombre, cette salle m’a charmé. Juste en face, se trouvait le bureau du docteur, elle aussi plongée dans l’obscurité, mais une fois illuminée, elle était éclatante d’un jaune intense grâce à la tapisserie qui m’a beaucoup fait penser au roman « Le Mystère de la Chambre Jaune ». Le reste de la salle nous présentait un bureau dans un état parfait et très bien nostalgique.

En montant les escaliers, nous nous sommes retrouvé face à un long couloir bordé d’une barrière protégeant des chutes, mais aussi de quatre portes fermées, chacune renfermant soit une chambre, soit la salle de bain. Nous commencèrent par la salle de bain, assez étrange soit-elle. Elle présentait une principalement une tapisserie plutôt classique pour la bâtisse mais, sur les parties près des lavabos et baignoire, les murs étaient peint d’un rouge clinquant. La seconde porte du couloir étant complètement fermée, le seul accès était par cette salle de bain assez grande. Malheureusement, elle était utilisée comme fourre-tout, donc a part quelques magasines, elle n’était pas totalement intéressante.

La suivante fut l’une des deux chambres les plus impressionnantes. Telle la chambre de jeunes parents, elle présentait un double lit, un lit de bébé, et un très vieux bureau, mais aussi les anciennes fenêtres qui avaient été remplacées par des plaques de PVC, surement provisoirement. Pleine de sens et de nostalgie, j’ai beaucoup aimé cette salle d’une beauté sans pareille.

En continuant dans le même couloir, je suis tombé sur une dernière chambre, contrairement à la précédente, qui était très flippante, petite et renfermée sur elle-même. Remplie d’objets comme des cadres, livres, mais aussi une étrange échelle qui avait l’air de ne rien faire là.

Redescendus, nous avons terminé  la visite par la cuisine, elle aussi plongée dans un noir partiel, mais, par photo d’un jaune intense que je retrouve assez souvent dans les différentes cuisine explorées jusque là. La visite se termina là.

L’IMPRESSION

Franchement, cette « villa », j’ai beaucoup attendu pour l’explorer, premièrement parce qu’une première fois, je suis tombé sur des ouvriers sur le terrain qui m’ont empêché de la visiter. Mais une fois dedans, l’émerveillement est complet; tout y est, tout est resté (ou a été disposé) à l’exactitude pour ressembler ou pour avoir été une maison très cosy mais pleine de vies (et de maladie, bien que bizarrement placée par rapport au village alentour pour la villa d’un docteur où se trouvait son cabinet). Cette maison m’a beaucoup impressionnée et je l’ai beaucoup aimée, c’est le genre de lieu abandonnée qu’on rêverait visiter tous les jours, mais malheureusement c’est plutôt rare, ce qui en fait son originalité, un véritable petit château, par ses meubles, dans la villa perdu dans une rase campagne tout à fait magnifique.

© Les photos présentes dans cet article sont protégées par le droit d’auteur.

2 commentaires sur “Villa du Docteur X

  1. J’adore votre blog…Vous ne voulez pas faire une chaine youtube ca serait cool (pas obligé de montrez vos bouilles par exemple un diaporama avec de la musique ca serait sympa)=)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *