Château Colo

Accessibilité
70%
Dangerosité
60%
Etat
50%
Intérêt
50%
“Château pris n’est plus secourable.”

Au loin, en haut d’une colline gît un château visible de tous depuis la ville, néanmoins, outre ses aspects horrifiques d’antan, depuis qu’il était devenu une colonie de vacance, il avait en parti perdu tout charme à cause de ses ajouts architecturaux plus que douteux.

DÉCOUVERTE

Très connu depuis le début des années 2010 et facile à trouver par conséquent, il fut oublié pendant un très long moment, mais par totale curiosité, nous nous sommes retrouvé à ses pieds pour ensuite pouvoir l’explorer sans grands soucis.

HISTOIRE

Tout d’abord construit comme grande maison en 1883, c’est seulement en 1888 qu’il adopte le nom de château une fois agrandi. Situé sur l’emplacement d’un ancien moulin en bois, endroit idéalement situé en haut d’une colline elle aussi bien au dessus des falaises. Outre la conciergerie, une vacherie, une écurie et une remise sont construites entre 1893 et 1898 en contrebat vers les chemins.

Dans les années 1960, le lieu étant resté tel quel mais les propriétaires ayants disparus, il est reconverti en colonie de vacances pour les PTT de la région d’à côté. En 1963, des dortoirs avec salle de sport, dénotant totalement avec l’architecture du château sont ajoutés juste à côté de la conciergerie. Toute activité cesse en 2003 avec la reprise des bâtiments par le Conseil général. Malheureusement depuis, il restera abandonné.

Les habitants alentours dénonçant l’état du bâtiment et les ajouts de matériaux plutôt moches durant son occupation par la colonie, il reste néanmoins toujours abandonné malgré les nombreux plans de réhabilitation.

IMPRESSION

Ne pensant pas pouvoir le faire, pensant que la municipalité l’avait repris, c’était tout de même une bonne surprise de le découvrir. Assez connu dans la communauté, assez peu de photographies de ce lieu tournaient néanmoins. Bien que totalement vide, les vues et certains salons étaient très impressionnant à observer, ainsi que dans les combles où un grand nombre de petits graffitis datant des années 1970/80 étaient présent, rappelant d’anciens dessins-animés et références datées. Un beau petit château qui mériterai une sérieuse rénovation.

Merci à Corentin. 

© Les photos présentes dans cet article sont protégés par le droit d’auteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *