Château Coucke

Accessibilité
15%
Dangerosité
60%
Etat
30%
Intérêt
45%

“Plus claire la lumière, plus sombre l’obscurité… Il est impossible d’apprécier correctement la lumière sans connaître les ténèbres.” Jean-Paul Sartre

Dans un terrain pas totalement abandonné à l’année, gît un ancien château du XIXe siècle. A de multiples reprises, il fut transformé, des ailes rajoutées, des changements de propriétaires, d’intérêt, mais l’âme mystérieuse de ce “château” caché au milieu des maisons mitoyennes est toujours resté et surplombe les lieux depuis 1830.

DÉCOUVERTE

Donnant l’impression qu’il très peu connu de la communauté de l’urbex, nous n’avons trouvé quasiment aucune photographie et informations avant sur cette ancienne demeure. En réalité, il est très peu convoité à la vu de son état et gît dans un oublie pratiquement perpétuel. Il a pourtant été découvert assez récemment.

HISTOIRE

Originellement, les bases de ce “château” ont été construites vers 1830, prêt d’un étang à l’Est du bâtiment et juste devant la façade Nord, une allée bordée de bouleaux. En 1924, l’intégralité des sols ont été remis au goût de cette époque. Dans les années 1950, après un premier abandon de la bâtisse et de son terrain, l’étang fut polué par des tonnes de déchets déversés ici par la mairie. L’ensemble fut repris en 1975, le terrain fut agrandi pour laisser place à une nouvelle maison plus moderne. Quelques années plus tard, des agrandissements et une rénovation complète, le “château” devint un restaurant côté dans la région et surtout les villes de ce coin, jusqu’à sa faillite en 2009.

Depuis, une reconversion à été tentée… En vain, le terrain, de nos jours, accueille un festival estival de musique Electro/House avec des projections artistiques sur la façade Nord du “château”.

L’EXPLORATION

Pour une fois, l’accès fut très difficile passant au travers et au dessus de plus grilles de deux mètres de haut, mais une fois à l’intérieur de la bâtisse, la zone est sécurisée.

Pratiquement vide, l’intérieur ne réserve pas de grandes surprises à part quelques motifs muraux, les escaliers, les lumières très présentes grâce à d’immenses baies vitrées recouvrant, pour certaines pièces, des pans de mur entiers, ainsi qu’un aspect “Decay” bien apprécié et présent principalement à l’étage et dans les chambres.

La seule grosse surprise fut le sous-sol imposant présentant un sauna minuscule et un jacuzzi rempli d’eau noire. Autour de celui-ci, étaient présent quatre fauteuils plutôt cossus les uns en face des autres. Une vision assez glauque, dont toute la pièce se dégageait… Ce qui nous a fait croire à un autre passé plus secret et charnel. (En repensant à la région où le “château” se trouve.)

IMPRESSION

Nous en avons espéré beaucoup plus pour un lieu plus difficile d’accès que plusieurs autres dans le même coin, mais il reste très vide malheureusement, mais garde un charme qu’il essaie atrocement de garder. Il y a plus de casse au niveau des travaux que de casse de la part de personnes non-attentionnées… Fort heureusement, le sous-sol réserve une belle surprise, qui au final, permet de s’attarder près d’une heure dedans… pas plus. Dommage dans un sens, mais la visite reste agréable.

© Les photos présentes dans cet article sont protégées par le droit d’auteur.

[social_warfare buttons=”Facebook,Twitter”]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *