Preventorium D

Accessibilité
95%
Dangerosité
55%
Etat
15%
Intérêt
20%

Loin, perdu en plein milieu des Ardennes Belges, gît un ancien préventorium aujourd’hui envahi par des hordes de airsofter, saccageurs et graffeurs, qui l’ont complètement détruit… Seul un camion de pompier reste la, a se faire observer et piller, lui aussi au final…

DÉCOUVERTE

Bien trop connu et dénigré, ce qui est compréhensible vu son état, il a clairement morflé et été détruit au fil des années,  bien qu’il soit très isolé, il est très facilement identifiable et facile a trouver, rien que dans son nom. A première vu, on le découvre dans une jeunesse, qui n’est pas si loin, assez florissante mais tout de même décrépie, mais au fur et a mesure, ce spot est devenu une grosse ruine ne donnant même plus de l’avance a son architecture, et mettant au devant de la scène le fameux camion de pompier.

HISTOIRE

Un préventorium était une institution pour des patients infectés par la tuberculose mais qui n’avaient pas encore la forme active de la maladie. Ils étaient nombreux au début du XX e siècle, aujourd’hui nous n’en comptons plus aucun.

Construit en 1953 dans un style Art-déco trop moderne, dépassé et pauvre par rapport aux anciens ouvrages de ce style architectural, ce préventorium se situait juste a coté de l’ancien qui était dans un château reconverti, aujourd’hui démoli, malheureusement.   Il accueillait en son sain, plus de 150 enfants pré-tuberculeux (d’où le nom de ”Préventorium”), jusqu’en 1980, l’année de sa fermeture définitive.

Bien entendu, beaucoup de projets ont été envisagés pour reconvertir ce très long bâtiment semblant a un paquebot, mais en vain… La plupart ont fini aux oubliettes, le dernier en date, 2014, visait a le convertir en immeuble ultra-moderne de studio de plus de 110m² a 200m²… Plusieurs bémols étaient a la carte par ailleurs, la distance par rapport aux grandes villes, le manque de bus, et le vote de nouvelles lois… ce qui fait que le bâtiment est toujours debout, certes, mais dans un etat pitoyable et a la proie de tous les vandales.

IMPRESSION

Franchement déçu et saoulé par cette exploration, qui promettait pourtant. Je suis venu au terme d’un problème général dans beaucoup de spots d’urbex (ce qui heureusement est très loin d’être une majorité). C’est que beaucoup, sont enviés seulement et uniquement pour une seule pièce, un objet ou un seul et même véhicule ou centre d’intérêt…  Ce qui est triste dans ce sens, mais veridict, car dans ce cas la, les spots ne présentent que ça d’intéressant. Par la suite, je ne développe pas énormément sur la chose, car ce lieu, je l’ai fait et publié (ce qui serait, dans le cas contraire où je voudrais en faire une critique, hypocrite de ma part). Pour en revenir au sujet, le lieu, certes, se laisse apprécier et explorer, c’est grand, vaste, il y a de beaux tags, mais c’est vide… On ne peut pas vraiment s’attarder sur une pièce ou une fresque, on passe vite fait d’une pièce a l’autre. On ne peut pas non plus s’attarder sur l’architecture du bâtiment, qui semble bâclée et pauvre. Et pourtant, c’est bel et bien la même que celle de la Villa Cavrois, dans cet ouvrage, on ressent quelque chose, c’est complet, ouvert, cohérent et beau a observer.  Malheureusement, ici, je n’ai réellement pas réussi a être comblé par l’architecture du bâtiment… Dommage.

© Les photos présentes dans cet article sont protégées par le droit d’auteur.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *