Ferme aux hiboux

Accessibilité
40%
Dangerosité
25%
Etat
60%
Intérêt
95%

“Taxidermiste à ses heures perdues”

Encore une étrange ferme perdue en plein milieu de la Belgique… mais celle-ci, bien plus spéciale, nous a réservée beaucoup de surprises, et notamment, un petit “cabinet de curiosités” peuplé d’une trentaine d’animaux empaillés, peut-être l’ancienne habitation d’un taxidermiste. Mais nombre d’élément nous donne des indices sur beaucoup d’autres utilisations.

DÉCOUVERTE

Découverte en tant que cabinet de taxidermie, pendant quelques mois, on aurait cru qu’elle était bien lieux bien distincts, le premier qui renfermait cet ancienne carcasse de planeur et le second en tant que musée pour animaux empaillés.

L’EXPLORATION

Principalement connu pour, justement, ses animaux empaillés, beaucoup oublies que c’est une ferme, une très grande ferme, et justement, la visite commence par cette partie, qui est très, très labyrinthique… Je me suis moi-même perdu en essayant de trouver l’entrée de la maison en elle-même.

Les hangars sont grands et devaient abriter divers bestiaux à la vue des enclos, beaucoup de véhicules sont encore présent dont deux tracteurs, et un dans un état encore assez bon, bien qu’il parait lui aussi assez vieux par rapport aux mastodontes qu’on a maintenant. Dans ces hangars, il y a bien trop d’objets pour s’arrêter pour chacun, sinon ça prendre un temps fou cette exploration, et malheureusement, durant la journée, nous n’avions pas qu’elle a explorer… Mais quelques détails nous interpellent tout de même, parmi eux, l’ancienne charrette posée dans une entrée qui devait servir pour les balades équestres touristiques et à côté deux ou trois grandes cages à oiseaux où d’autres explorateurs s’étaient surement amusés à disposer des poupées à l’intérieur. Juste mystère, c’est la carcasse de planeur qui traîne à l’étage d’un des hangars…

En escaladant une échelle qui traînait près de la charrette, nous avons trouvé (bien-sur, nous n’étions pas les premiers) un magnifique grenier qui renfermait un véritable capharnaüm beau et ordonné, avec une lumière jaune qui se reflétait sur la plupart des objets… une scène juste incroyable à voir…

Après pas mal de détours et de culs-de-sac, nous avons trouvé l’entrée de la maison, qui est, comme dans beaucoup de cas, aux premiers abords, dans un grand désordre, et en avançant, on remarque que les visites ont été nombreuses malheureusement… même au niveau des vitrines à animaux empaillés, ça a été vandalisé, beaucoup d’entre-eux sont à terre, souvent décapités (surement pour récupérer le crâne et l’exposer), seul un hiboux à survécu, seul sur sa branche, le reste est dans un semblant de mise en scène plutôt chaotique… Arrivés dans le fond de la maison au rez-de-chaussée, et nous sommes tombés sur ce qui devait être l’ancien salon/salle à manger (présent en haut de page), qui était dans un état à la limite du parfait, table poussiéreuse avec un chat empaillé dessus, tableaux de familles et oiseaux au mur, trophée sur la cheminée… L’extérieur de cette maison, ou plutôt la semi-véranda était pas mal aussi dans son genre et réservait son petit lot de surprise dont un livret de jeu de Banjo et Kazooie sur N64 qui me rappela des bons souvenirs d’enfance.

Malheureusement nous n’avions pas pu faire l’étage et quelques autres pièces par manque de temps mais, d’après nos renseignement, nous n’avons pas manqué grand chose…

IMPRESSION

Par manque de temps, on a pas pu apprécier pleinement cette exploration, et c’est malheureux car elle aurait bien pu nous prendre un après midi entier tellement il y avait de chose à voir et que le terrain était vaste…

Mais même en 1h30 d’exploration, nous avons pu  apprécier l’endroit, ses lumières, ses curiosités, ses détails, tels qu’ils sont et je n’hésiterais pas à retourner dans cette magnifique ferme autant de fois qu’il le faut, surtout si elle reste dans cet état entre la friche et l’impeccable. D’ailleurs, je sais pas pourquoi il y a autant de poupée dans celle-ci mais ça en est à la limite du glauque, nous pourrions peut-être refaire la bouse qu’était Annabelle en beaucoup mieux dedans….

© Les photos présentes dans cet article sont protégées par le droit d’auteur.

[social_warfare buttons=”Facebook,Twitter”]

 

9 commentaires sur “Ferme aux hiboux

  1. Magnifique photo, serait il possible d’avoir l’adresse pour aller y faire un tour et voir de belle endroit ?
    Merci !!

  2. Ahaa, its good conversation regardіng this piece of writing at this place at this weblog, I have read aⅼl
    that, so at this time me also ϲommenting at
    this place.

  3. Super texte ! Sérieusement, j’ai trouvé cette maison complètement flippante. J’ai pu connaitre cette ferme grâce à la vidéo de la youtubeuse “silent jill” avec Gaelle Garcia Diaz, et ça m’a fait vraiment bien flipper (bonne idée de regarder ça la nuit.)
    MAIS, cela dit, j’aimerais en savoir d’autant plus sur l’histoire de ce site. Il a été abandonné du jour au lendemain, mais je veux éclaircir les choses moi !
    En bref, de très belles images sur ce site, je ne suis pas déçue ! Merci pour cet article 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *