Aller au contenu

Maison Grec Africain

Accessibilité
80%
Dangerosité
80%
Etat
60%
Intérêt
75%

“Couleur des yeux d’un alcoolique : vert-bouteille toujours.” E. Grandterre

Depuis un moment, c’est devenu quelque chose d’assez rare les lieux où les voisins sont assez vigilants, et nous avons eu le cas ici, où, à peine entrée dans la maison que les voisins épiaient pour voir du mouvement à l’intérieur. Par chance, cela ne dura pas et la visite pu se poursuivre assez facile, mais rapidement quand même.

DÉCOUVERTE

Repérée totalement au hasard dans un premier temps, c’est après l’avoir exploré que je me suis rendu compte qu’elle était quelque peu déjà connue dans le monde de l’Urbex. Néanmoins, bien isolée, elle était assez peu visible.

HISTOIRE

Maison datant vraisemblablement des années 1950 ou 1960, elle était l’exemple typique de la villa riche paumée en plein petit village mais tout de même assez excentrée.

Bien que son histoire ne soit pas du tout connue, elle témoignait tout de même de la mauvaise résistance à l’humidité et aux intempéries des maisons de cette époque, une grosse partie des pièces avaient le plafond totalement éventré donnant ce teinte verte si particulière.

IMPRESSION

C’est typiquement le genre de maisons qu’on aime explorer, encore meublées, pleines d’objets, mais totalement décrépie et envahie par la nature. Celle-ci rappelait encore une fois beaucoup la Maison de la Dessinatrice par son atmosphère.

Merci à Corentin

© Les photos présentes dans cet article sont protégées par le droit d’auteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *