‘t Kroegske

Non loin du port maritime d’Ostende, place Paulus, deux maisons mitoyennes se remarquent directement grâce à leurs façades très colorés, derrière cela se cache le plus vieux pub de la ville encore existant. Bien qu’il soit assez éloigné de l’artère principale animant une bonne partie de la nuit, il stimule tout de même l’activité de la cité depuis plus de 50 ans, avec toujours derrière le comptoir, le plus vieux tenancier de la bourgade.

Ouvert depuis 1953, Iwein Scheer (le tenancier de ce légendaire café donc) n’est pourtant pas le premier propriétaire, avant lui, il y en avait eu quatre. Lui arriva en 1964, et changea complètement la face de cet établissement en voulant en faire un espace pour les jeunes avec une perspective artistique, proposant des concerts et des expositions, tout en évitant un maximum de tomber dans la bourgeoisie élitiste.

A la fin des années 1960, le pub fut l’un des lieux d’organisations étudiantes dans le cadre du Walen buiten (Leuven Vlaams en Flamand ou Affaire de Louvain). C’était alors un endroit très progressiste pour les étudiants Flamands qui était alors nombreux en ville, le patron se considérant lui même du partie gauchiste Volksunie.

A la création des Fêtes de Paul, en 1972, ‘t Kroegske fut très vite approché pour être l’un des lieux les plus importants du festival, qui rassemble, depuis, des dizaines de milliers de personnes autour de concerts indépendants, d’arts alternatifs, de spectacles, de performances…

Très éclectique dans ses projets, le tenancier fit ouvrir, non loin du bar, un petit théâtre au début des années 1980, il y produisait principalement du Jazz et quelques petits spectacles, ce fut d’ailleurs un endroit où Wim De Craene, bien connu des néerlandais, se produisait souvent. Il avait commencé sa carrière en faisant de petit concert dans les années 1970 au ‘t Kroegske. En 1985, ce lieu ferma et toutes représentation se produisait alors au café.

‘t Kroegske, ce fut aussi quatre projets et idées très originaux;
Pendant un temps, il abritait un petit restaurant servant principalement des pâtes et était notamment très connus des Anglais et des locaux pour sa spécialité de spaghettis.
Aussi, auparavant, la place devant le pub était un ancien parking, le tenancier étant un grand écolo, décida un jour d’y planter un arbre, qui mourus un an plus tard à cause de la pollution, ce qui ne le fit pas reculer, au contraire; il creusa, avec des amis à lui, un trou pour en replanter un, ce qui ne plu pas à la police et aux voisins qui, pendant des années, sabotaient la plantation. C’est seulement il y a onze ans, qui la place fut entièrement refaite pour devenir piéton, et où un arbre fut une nouvelle fois planté, avec une petite plaque citant un poème.
Mille jours avant l’an 2000, Iwein Scheer fit installer, près de Palais de Justice, trois conteneurs empilés les uns sur les autres semblant vides aux premiers abords, mais révélaient en fait, à minuit, un compte à rebours, et deux fois par an, une grande fête était organisée sur cette place.
En 2006, le Dolle Mol de Bruxelles, lieu anarchiste, fut fermé à cause du gouvernement. Une casse fut organisée par plusieurs personnes, dont le tenancier du bar, pour y organiser une soirée avec des tireuses et un système son. L’événement prit une grande ampleur et se prolongea sur deux mois où le propriétaire du lieu ne fut au courant qu’à la fin de cette “fête”. Le Dolle Mol a maintenant réouvert depuis 2018.

Véritable sanctuaire du centre d’Ostende, le bar est très prisé des gens d’Alost, de Louvain et même d’Anglais ou Slovènes. La population du café est très éclectique entre les habitués et les visiteurs occasionnels de tous lieux et tous se sentent chez eux, d’autant plus que Iwein Scheer est toujours à l’écoute, au contact, appréciant les gens libres d’esprit, qui rêvent, il leur ouvre sa porte, pour toute la nuit s’il le faut.

Ps: Je n’ai pas pris de photos de l’intérieur pour vous laisser découvrir le lieu par vous même.

© Les photos présentes dans cet article sont protégées par le droit d’auteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *