Maison Grand George

Accessibilité
65%
Dangerosité
65%
Etat
35%
Intérêt
50%

De la naissance à la destruction

Exploration d’une petite maison Flamande totalement figée dans le temps qui subit les intempéries depuis des années, mais qui réussi a garder son charme et son beauté avec quelques détails restés impressionnants de vie.

DÉCOUVERTE

Assez connue, elle gît toujours de nos jours au bord d’une route résidentielle, totalement à l’abri et figé dans sa nostalgie. Assez souvent visitée, elle garde néanmoins un charme unique qui la différencie des autres maisons abandonnées de ce genre.

IMG1351

IMG1360

HISTOIRE

Construite en 1720 par une petite famille de fermier de l’époque, elle a toujours gardée son âme de maison typiquement flamande, mur de briques peints en blanc, toit de tuiles oranges, et pièces inégales et à différents niveaux. Elle fut, pendant bien longtemps, l’une des seules maisons de ce petit bourg assez excentré de la ville, mais elle y représentait bien son activité fermière, faisant vivre sa famille et les quelques consommateurs alentours qui s’y déplaçait pour des denrées vitales.

Abandonnée depuis plus de vingt cinq ans, elle nous montre encore ce qu’était la vie jusqu’au milieu des années nonante, cadre assez calme, une télévision si possible, quelques meubles confortables, une à deux chambres accompagnées du nécessaire pour se chauffer.

IMG1352

Cependant, dans les alentours, on racontait que l’ancien propriétaire, maintenant parti depuis bien longtemps, était un homme respectable, toujours bien habillé quand il sortait de chez lui, même auparavant quand il exerçait encore des activités agricoles. Toujours le chapeau melon sur la tête et une veste de costard, ayant une grande confiance en lui, il refusa de se faire aider jusqu’à la fin de sa vie, mais gardait tout de même un grand respect pour sa descendance, qui, elle ne put récupérer la maison en l’état, des affaires d’héritages ayant duré trop longtemps et le temps ayant complètement réduit presque à néant la maison.

IMG1359

IMPRESSION

J’attendais ce lieu avec un petit enthousiasme, aimant beaucoup ce genre de lieux très decay, où la nature reprend petit à petit ses droits (comme avec la Maison de la Dessinatrice), quelques chose de très abimé mais où la vie antérieure se voit encore, où un large sentiment de nostalgie et d’ancien temps se fait ressentir. D’autant plus que d’extérieur, la maison est tout à fait potable, on pourrait limite croire qu’elle est encore habité sous certains temps.

IMG1353

IMG1361

Merci à Corentin!

© Les photos présentes dans cet article sont protégées par le droit d’auteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *