Met de Noorderzon Vertrokken

Accessibilité
100%
Dangerosité
60%
Etat
55%
Intérêt
65%

“Aujourd’hui: Réunion plante morte.” Nous ne sommes pas si loin de Morte Plante!

On est à une époque où on trouve de plus en plus de lieux divers, et notamment des magasins et commerces abandonnés sans lendemains. Le plus impressionnant là-dedans est bien-sûr que la plupart sont encore dans un bon état ou possèdent encore beaucoup de traces du passé.

DÉCOUVERTE

Toujours connu sous son nom néerlandais, je ne m’étais pas amusé à le traduire pour savoir ce que c’était exactement, ce qui laissait une certaine surprise; Et à vrai dire, c’était la première fois que je tombais sur une “maison témoin” (si on peut l’appeler comme ça), pour présenter certains  produit d’une entreprise de construction de vérandas, portes vitrées et toits ouvrants…A vrai dire, dans beaucoup de cas, même quand ce genre de lieu est ouverte, il est très rare de s’y rendre à moins d’avoir un projet en tête, et l’argent pour, bien-sûr.

HISTOIRE

Construite au début des années 2000 dans un style architectural typiquement contemporain et flamand, cette maison a toujours été destinée à l’usage qu’on peut encore juger aujourd’hui, la vente de véranda. Avec les éléments toujours présents, on pouvait imaginer facilement comment tout était disposé, avec un grand salon organisé autour d’une cheminée assez luxueuse mettant en valeur trois vérandas de modèles différents, en compagnie de bureaux assez mal agencés mais laissant paraitre une belle lumière aux étages différés.

Le bâtiment était géré par une grande entreprise des Pays-Bas mais arrivés aux alentours de 2014/2015, ne jugeant pas d’un grand succès, cette succursale fut fermée et par manque de moyens, tout y restait. D’ailleurs nous pouvions juger de la mauvaise qualité de certains bâtiments contemporains vis à vis de l’humidité, celui-ci se faisant complètement ronger petit à petit et tombant lentement en ruine… Plus rapidement que d’autres bâtiments qui ont plusieurs siècles.

IMPRESSION

Chacun bâtiment, chaque type possède son charme, son élément qui change des autres. Ici, entre sa modernité et son aspect assez “decay” malgré son âge dénombre d’une beauté cachée. Il y a ce côté contemporain qui se fait envahir par la nature qui est unique aux bâtisses de cette époque, le fait de le voir se faire doucement ronger par la végétation rend sa vision moins grise, d’autant plus qu’il laissait paraitre plusieurs puits de lumières assez originaux qui ne pouvait être ignorés. Trouver ce genre de lieu, encore quelque peu meublé est toujours quelque chose qui me fait vibrer en Urbex, mais pas autant qu’un château tel que Lucifer, évidemment…

Merci à Corentin et Synthia

© Les photos présentes dans cet article sont protégés par le droit d’auteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *